Saints bretons à découvrir

Lux aeterna / Dorioù ar Baradoz par les Petits Chanteurs de Saint-Brieuc.

L’ensemble des chœurs qui constituent les Petits Chanteurs de Saint Brieuc ont repris leurs activités. Premaîtrise, maîtrise, lycéens, adultes, ont retrouvé leurs partitions. En attendant leur prochain concert, voici une petite vidéo, souvenir d’un très beau concert.

 Cette oeuvre de Goulven Airault allie un cantique traditionnel breton (Kantik ar Baradoz) et une composition sur le texte du Lux Aeterna. Ce qui en fait une création originale. Celle-ci a d’ailleurs été chantée en avant-première aux Etats-Unis en 2016, comme nous vous l’annoncions sur Ar Gedour.

Composée par Goulven Airault,  “lux aeterna” est l’antienne de communion issue de la messe de Requiem, et l’hymne breton, kantik ar baradoz, dont il s’est inspiré, est un cantique chanté encore régulièrement lors de funérailles en Bretagne, au cours du dernier adieu. Ce cantique est un très ancien texte, qui décrit la joie de l’âme, qui, séparée du corps par la mort entre au Paradis. Le Sanctus qui accompagne la mélodie est le chant où, dans la liturgie de l’Eucharistie, les fidèles chantent avec les saints et les anges la gloire de Dieu.

Goulven Airault nous confiait en 2016 à propos de sa pièce :

Lux Aeterna-Dorioù ar Baradoz est une pièce courte, mais sans ambiguité dans son expression : Il est bien ici question de la mort, non comme une fin, ou le désespoir d’une fin, mais comme le passage qui nous conduit vers la lumière éternelle, l’Amour divin et miséricordieux. Cette paix du cœur que j’ai voulu transmettre peut paraître déplacée face à la violence de la mort, surtout dans le cas d’attentats terroristes . Mais c’est cette espérance, cette foi qui nous permettra de pardonner, et de retrouver la paix.

Plus d’infos sur :www.petits-chanteurs-Saint-Brieuc.bzh

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Le magazine “Bretons” consacre un article aux chapelles : quelques précisions

Après Le Peuple Breton qui avait dans l’un de ces articles, relayé la légende tenace …

“Main basse sur la Vallée des Saints”, le nouveau livre de Philippe Abjean

Il y a de ces ouvrages qui marquent un temps et laissent une trace dans …

Un commentaire

  1. Dominique de Lafforest

    magnifique! rendons grâce à Dieu, pour Goulven , qui a réussi à conduire ces personnes vers la beauté , et qui nous envoie un grand message d’espérance en ce temps de lourde épreuve mondiale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *