Saints bretons à découvrir

Manif pour Tous & Bagad pour Tous…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

20130516-205012-001.revolte-sorbonne-paris.thomas-debesse.jpgLa Manif pour Tous de ce 26 mai a rassemblé encore une fois de nombreux bretons, le nombre de Gwenn ha Du en sont une preuve. Cette fois-ci, un embryon de bagad est né, sous le nom de « Bagad Pour Tous ». Cela fait penser au sonneur Bill Millin (surnommé Piper Bill) qui jouait  du bagpipe lors du débarquement à Sword Beach, au milieu de ses camarades qui tombaient, avant de prendre le pont de « Pegasus Bridge ». Un encouragement dans la lignée des pipers qui encourageaient les troupes écossaises durant les batailles.  

Alors qu’en est-il de cette initiative « Bagad pour Tous » ? 

Certains verront dans la création de ce bagad une provocation, 980762_197038510447971_2147399768_o.jpgavançant que la musique est synonyme d’ouverture au monde et de tolérance et que la musique bretonne en est un exemple. D’autres diront que la musique n’a pas à avoir de portée politique et qu’elle doit les dépasser. D’autres enfin diront que la musique, comme tous les arts ont aussi leurs langages offerts au monde et à la société, peut être des combats. Or la musique n’appartient à personne. Elle est patrimoine du monde, et est utilisée depuis la nuit des temps tant pour divertir que pour porter un message, tant pour donner une dynamique que pour pleurer des espoirs évanouis. Elle est au monde et n’a donc pas à être confisquée par quelque bord que ce soit. Elle n’est pas réservé à une caste.

C’est pourquoi, qu’elle soit utilisée ici pour encourager les manifestants, ou lors d’une grève d’enseignants, de cheminots ou de bien des revendications,  elle a sa place, au titre d’élément de motivation et de rencontre. C’est ce que le Bagad pour Tous a proposé, en étant au milieu de ceux qui luttent pour un idéal qui les dépasse. 

La musique transcende tous les combats. Soyons-en conscients. Et peut-être alors, au lieu d’être vue comme un énième facteur de division, la musique rassemblera les hommes par les vertus qu’elle porte en elle au-delà des frontières physiques ou idéologiques. 

Source Photo : Page FB « Bagad pour tous » 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *