Monseigneur Madec est décédé

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

sitemadec.jpg

Mgr Joseph Madec, né le 15 mars 1923 à Ploemel (Morbihan), ordonné prêtre le 5 avril 1947, élevé à l’épiscopat le 10 avril 1983 et évêque de Fréjus-Toulon du 8 février 1983 au 16 mai 2000 , est décédé le 5 février 2013. Sa devise épiscopale était « Sur ta parole je jetterai le filet » (Lc 5, 5).

Monseigneur Jean-Yves Molinas, vicaire Général du diocèse de Fréjus-Toulon, a diffusé ce message :

 « Il me revient de vous annoncer la triste nouvelle du décès de Monseigneur Joseph Madec, évêque émérite de notre diocèse. Il est décédé le mardi 5 février dans l’après-midi.

Ses obsèques seront célébrées samedi prochain [NDLR : 9 février], et selon sa volonté à Toulon. Prions pour lui et avec lui. Bien fraternellement. »

Mgr Madec succédait lui-même à un évêque très classique, Mgr Barthe, et avait fondé, en une époque malaisée pour ce genre de projet, un séminaire purement diocésain, sur le domaine vinicole de La Castille, en 1983 (il fut d’ailleurs imité par Mgr Panafieu, à Aix, en 1984). Sur les instances de Mgr Madec, la nonciature, aidée par le cardinal Lustiger, lui chercha un successeur apte à continuer et à développer spécialement cette oeuvre. Le père Dominique Rey correspondait d’autant mieux pour assurer cette continuité, qu’il avait été prêtre accompagnateur des séminaristes et des prêtres de l’Emmanuel, de 1988 à 1995, l’Emmanuel étant devenu l’une des sources de recrutement du clergé français en pleine pénurie. (source Riposte Catholique & diocèse Fréjus Toulon)

Précisons qu’après le regroupement des séminaires bretons à Rennes en 1971, il devint supérieur du deuxième cycle inter-diocésain à Rennes, puis vicaire général du diocèse de Vannes en 1975. Il s’est occupé comme aumônier à divers niveaux des unions religieuses et de divers mouvements de laïcs. Il a aussi été responsable diocésain de l’œcuménisme à partir de 1962 et délégué diocésain à la pastorale du monde de la santé de 1975 à 1983. Il a été recteur de Saint-Louis des Français (Rome) de fin octobre 1980 à 1983.

Ajoutons enfin que Monseigneur Madec, bretonnant, était un des soutiens des Gedourion ar Mintin depuis les débuts il y a plus de 10 ans. Il avait pris sa retraite à la Maison Ti Mamm Doue de Cléguérec (56) et assistait volontiers, malgré ses soucis de santé, à certains événements bretons. C’est donc avec tristesse, mais persuadés qu’il a rejoint le Père, que nous vous annonçons ici la nouvelle. Joa d’e anaoñ !

Nous espérons que malgré des obsèques à Toulon, l’accent sur la Bretagne qu’il aimait sera donné.

ADD : Précisions sur les obsèques ici.

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

« L’inconnu me dévore » de Xavier Grall : soutenez la création du spectacle

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min Nous vous avons récemment présenté le spectacle …

Le Pardon de Rumengol, c’est ce week-end !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLa saison des grands-pardons s’ouvre dans le diocèse …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *