Saints bretons à découvrir

[NECROLOGIE] Aet eo Alan J. Raude da Anaon

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

Alan J. RaudeAR GEDOUR vient de perdre l’un de ses précieux collaborateurs. Alan J. Raude (alias Ron Peniarth) est parti vers l’au-delà ce matin 10 mars 2017 à l’âge de 93 ans. Il faisait partie de ceux qui travaillaient dans l’ombre pour la Bretagne. Linguiste, historien et hagiographe, il a notamment publié des ouvrages sur l’origine géographique des Bretons armoricains et sur l’histoire linguistique de la Bretagne.

Né en 1923 à Courbevoie, mais originaire de l’île de Groix, il effectue ses études, jusqu’au début des études supérieures, à Paris. En 1939, il fréquente l’École pratique des Hautes Etudes, à la Sorbonne. Il s’intéresse dès lors à la linguistique celtique (le breton, le gallois et le vieil irlandais). En 1942-1943, il intègre une équipe de recherches folkloriques au Musée des arts et traditions populaires avec Jef Le Penven et René-Yves Creston.

En 1945, il est sergent-interprète en Allemagne pour les Welsh Guards (gardes gallois qui constituent l’un des cinq régiments d’infanterie de la Garde du souverain britannique (les Royal Foot Guards) de la British Army. Il est inscrit en 1946 à l’université de Bonn aux cours de linguistique celtique, germanique et romane. Il devient en 1948 traducteur technique au Centre technique du machinisme agricole à Paris puis au Centre de documentation sidérurgique en 1950, puis à la Compagnie IBM en 1953.

En 1953, il participe au Gorsedd de Bretagne mais des désaccords profonds généreront une scission. Il devient directeur comptable à la Coopérative des agriculteurs àL anderneau en 1961. En 1980, des relations furent renouées avec le Gorsedd de Bretagne. Il rendit au Grand-Druide la bannière de la Gorsedd et la Grande Epée d’Arthur qu’il détenait depuis vingt-six ans. Nommé A rouez varzh, il s’abstint cependant de participer à toute cérémonie. La scission de 1953 fut cependant considérée dès lors comme terminée. Il devint président du Kelc’h Studi Drouized an Hengoun, association regroupant différentes tendances dont le but était de restaurer la tradition de tolérance au plan idéologique, en excluant tout monolithisme politique ou philosophique au sein de la « Gorsedd de Bretagne » et de développer l’intérêt du peuple breton pour la culture celtique.

Alan J. Raude rédigera aussi le chronique « Bretagne Romane » dans la revue de la fédération Kendalc’h. Il travaillera à une écriture interdialectale du breton, prenant ses sources aux origines de la langue bretonne. Les néologismes proposés tenait compte de ces recherches, et il ne manquait pas de fustiger les inventions lexicales approximatives. Il est aussi  le créateur de l’écriture normalisée du gallo (ELG). Il est membre d’Ar Falz et de Skol Vreizh.

Proche de l’Eglise Orthodoxe Celtique, il passera un temps précieux à retrouver l’histoire de nos saints bretons. Depuis 2011, il fournissait régulièrement ses études historiques, hagiographiques et toponymiques pour être publiées sur Ar Gedour. Nous continuerons régulièrement à publier ses travaux, pour mieux faire connaître aux Bretons leur histoire et leur identité propre.

Kenavo dit, Alan ! Setu gerioù kaer savet gant Donatien Laurent, e c’hellomp skrivañ evidous amañ :

Aet on ‘tu all d’ar vuhez
Da heul ma hent evidon me
Ganeoc’h tud holl e joman
Breman ha da viken

Nous n’avons pas encore d’informations concernant les obsèques. Nous vous en dirons plus ici-même dès que possible. 

ADD : les obsèques auront lieu le mercredi 15 mars prochain à 10h en l’église de Daoulas 

 

Ouvrages d’Alan Joseph Raude (linguiste, historien et hagiographe) :

  • L’origine géographique des Bretons armoricains. Série Etudes et recherches de Dalc’homp Soñj
  • Ecrire le gallo : précis d’orthographe britto-romane
  • Petite histoire linguistique de la Bretagne
  • Introduction à la connaissance du gallo
  • Liste des communes galaises du département des Côtes-d’Armor (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes du département de l’Ille-et-Vilaine (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes galaises du département du Morbihan (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • La Naissance des nations brittoniques – de 367 à 410 -, Ploudalmézeau : Editions Label LN, 2009

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’an 2/10/22- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul 2 a viz Here 2022 a …

Pour sa tournée en Bretagne, la Musique de la Légion Etrangère chantera Noël en breton

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minEn avant-première, nous vous informons que la Musique …

3 Commentaires

  1.  » Re zay an Æled d’ho kas d’ar baradoéz, Que les Anges vous emmènent au paradis,
    re vet én ur arriw digemeret get ar Vartired, qu’à votre arrivée, les Martyrs vous accueillent,
    ha kaset geté d’ar gêr santél a Jéruzalem. et qu’ils vous introduisent dans la cité sainte, Jérusalem.
    Re vet resewet get an Æled é kanein, Que le Choeur des Anges vous reçoive,
    ha re zay deoc’h kavet, é-tal ar paourkæh Lazar et puissiez-vous avec Lazare qui fut pauvre
    a wéharall, an diskuéh peurbadus. » autrefois gagner le repos éternel. »

    (Ant. in paradisum)
    ——————————————————————————————————————————————————————-
    6.  » Pe vein pell doh an douar, « Lorsque je serai loin de la terre,
    Devalenn a hlahar, Vallée de chagrin,
    Neuzé, me hray ur sell Alors, je laisserai un regard
    Doh mem Bro Breizh-izél. À mon pays, la Bretagne.

    18. O eurusted hep par, Ô bonheur sans égal,
    A-vremañ, me ho kar, Dès à présent, je vous aime,
    É poénieù er vuhé, Dans les peines de la vie,
    Hwi ‘ra dein lewéné. » Vous me donnez l’allégresse .

    (kanenn ar baradoéz, sawet get Sant Hervé) . (cantique du paradis,attribué à Saint Hervé)
    ————————————————————————————————————————————————————————————-

    5. ‘Pe varwein mé, klehiér mem bro, Lorsque je mourrai, ô cloches de mon pays,
    Ne ouélet ket ar men distro, Ne pleurez pas sur mon retour,
    Mes diskanet un ton neùé : Mais répétez une nouvelle mélodie :
    Laret kanenn er sulieù bras, Répétez le cantique des dimanches solennels :
    Én tu’rall d’er marw é-tal Doué, De l’autre côté de la mort, près de Dieu,
    N’em bo ket mui poén na tregas. Je n’aurai plus ni peine ni soucis.

  2. Un homme inspiré et un chercheur fécond. RIP

  3. A-benn ar Merc’her 15 a viz Meurzgh e vo a obidoù en iliz Daoulaz. Les obsèques auront lieu mercredi 15 mars à l’église de Daoulas à 10h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.