Saints bretons à découvrir

Noël à Rochefort-en-Terre, un spectacle à découvrir

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Ce spectacle nocturne, sur le parvis de l’église, permet de découvrir à la fois un épisode de l’histoire de Rochefort-en-Terre et de la Bretagne.

Intrigue : La duchesse de Bretagne Françoise d’Amboise séjourne, dans le château de sa mère, à Rochefort-en-Terre et vient assister avec ses compagnes à un Noël donné par les habitants du village.

A la demande du recteur du Sanctuaire Notre Dame de la Tronchaye, l’abbé Patience-Aimé Bondeko, la Troupe de St Marc joue le spectacle « Un Noël à Rochefort » les trois samedis qui précèdent Noël, sur le parvis de l’Eglise (l’accès en sera libre). Un projet fédérateur auquel participent des professionnels de la Troupe, mais aussi des habitants et le chœur composé d’adultes et d’enfants des écoles des alentours.

Ce spectacle permet de découvrir à la fois un épisode de l’histoire de Rochefort-en-Terre et de la Bretagne et d’évoquer l’origine biblique de la fête de Noël. A cette occasion, vous entendrez notamment le chant de Noël breton Kerzhit bugulion.

Samedi 17 (à 18h) et 24 décembre 2022 (à 17h30).
Parvis
Collégiale Notre-Dame de la Tronchaye
56220  ROCHEFORT-EN-TERRE

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Portes du Sacré (Bernard Rio) est réédité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Publié en octobre dernier, l’ouvrage LES PORTES …

Affiche du court-métrage en breton Disoñjal.

Le court-métrage en breton Disoñjal en diffusion sur Brezhoweb

Le premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb. Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et n'est plus capable de s'exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *