Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Notre-Dame du Guelhouit, en Melrand

Notre-Dame du Guelhouit, en Melrand



  • E brezhoneg

  • En français


Itron-Varia Gelc’hoed

E flondrenn ar stêr Sar emañ chapel Itron-Varia Gelc’hoed, 1,3 km diouzh bourc’h Mêlrant, gant he zelt anavezet edan an anv a “scala”. An anv Gelc’hoed a c’hell dont a hini Kel-er-hoed hag a dalv kement ha “kell-peniti ar c’hoad”.

Dibar eo an tres lieskornek ag ar chapel gant skejad brevet he zoenn hag he c’hloc’hig e-kreiz.

Daoust d’ar Werc’hez bout ar batromez anezhi, diwar hêrezh ur santual koshoc’h, ez eo sant Izidor, ur peizant a Vadrid ag an XIIvet kantved hag a zo enoret da gentañ a-c’houde ar XVIIvet kantved.

Goude bout bet lakaet da sant e 1622 e voe deuet mat war maezioù Breizh, evel ma tiskouez ar savadur-mañ savet e 1683 ma ‘z eo ar c’hinkladur ag ar prantad-hont gouestlet dezhañ penn-da-benn.

Ar stern-aoter kizellet ha livet a framm un daolenn, hag en diskouez o pediñ ha souprenet gant e vistri, p’emañ an aeled o sikour gantañ er parkoù.

Tro-dro d’ar volzenn e lambrusk e kaver 24 panell ex voto o tiskouez lod ag e vurzhudoù.

A-ziwar berzh ar pardon e voe savet ur santual diavaez e 1885 gant an tisavour parizian Douillard, un telt, ur pondalez, ur skalier ha feunteunioù dezhañ.

Emañ e renabl ar Monumantoù Istor a-c’houde 2003. Adkempennet e vez ar chapel a-c’houde 2008. Kempennadur ar chapel zo harpet gant Poellgor traonienn ar Gelc’hoed.

**

Itron-Varia Gelc’hoed.

Da zeiz ar pardon e vez douget delwenn an Itron-Varia betek ar scala.

**

Gweladenn :

**

Pardon : 4e Sul miz Mezheven

**

Nepell :

  •  500 m a-ziouti, kalvar Talroc’h, a 1821, gouestlet da sant Izidor.
  • 3,6 km a-ziouti, chapel Lokmaria, dre Vêlrant trema Pondivi.
  • 4 km a-ziouti, chapel Sant-Fiakr, dre Vêlrant trema Pondivi.


 

Notre-Dame du Guelhouit

Le vallon de la Sarre abrite, à 1,3 km du bourg de Melrand, la chapelle Notre-Dame du Guelhouit, et son reposoir connu sous le nom de “scala”. Guelhouit pourrait venir du breton Kel-er-hoed qui signifi e “ermitage du bois”.
Le plan massé polygonal de la chapelle, couvert d’un toit à coupe brisée et clocheton centré, est exceptionnel. Malgré le patronage de la Vierge, héritage d’un sanctuaire plus ancien, c’est celui de saint Isidore, laboureur madrilène du XIIe siècle, qui domine depuis le XVIIe siècle. Canonisé en 1622, il reçoit dans la Bretagne rurale un très bon accueil, comme en témoigne cet édifi ce construit en 1683, dont le décor de l’époque lui est entièrement consacré.
Le retable de bois sculpté et peint encadre un tableau qui le montre en prière et surpris par ses maîtres, tandis que des anges le suppléent aux champs. Tout autour de la voûte en lambris sont peints 24 panneaux ex-votos relatant quelques-uns de ses miracles.
Le pardon rencontrant un tel succès, on fit construire en 1885, par l’architecte parisien Douillard, un sanctuaire de plein air avec reposoir, terrasses, escalier, fontaines.
L’ensemble est classé au titre des Monuments historiques depuis 2003. La chapelle a bénéfi cié de restaurations importantes en 2008. L’entretien de la chapelle est soutenu par le Comité de la vallée du Guelhouit.
**

La Vierge Notre-Dame du Guelhouit : Le jour du pardon, la procession emmène une statue de Notre-Dame jusqu’à la scala.

**

Visite :

**

Pardon : 4e dimanche de juin

**

A proximité :

– À 500 m, le calvaire de Talroc’h, de 1821, dédié à saint Isidore.
– À 3,6 km, chapelle de Locmaria, par Melrand direction Pontivy.
– À 4 km, chapelle Saint- Fiacre, par Melrand direction Pontivy.


 

Troidigezh : F. Coupechoux evit Ar Gedour (Droits Réservés Ar Gedour / CDAS)

Contenu exclusif AR GEDOUR. Sauf autorisation des auteurs et d’Ar Gedour, reproduction interdite, même partielle, sur tout autre média, des contenus textes et images.
Vous appréciez ce contenu, commentez à la suite de cet article et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via les icônes ci-dessous.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

« Traditions bretonnes : Foi et croyances populaires en pays d’Auray », par Korantin Denis, historien

Conférence le 23 août 2017 à Saint-Philibert : Les populations paysannes et maritimes du pays …

A paraître : “J’ai tant pleuré sur la Bretagne”, le livre événement sur l’abbé Yann-Vari Perrot

En avant-première, découvrez sur Ar Gedour le livre événement à paraître en septembre, sur la vie, l’œuvre et le martyre de l’abbé Yann-Vari Perrot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *