Saints bretons à découvrir

Pascal Lamour donne son envol à « Paper Lanterns »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Paper Lanterns.jpgNous en parlions il y a peu, en vous présentant son dernier clip. Pascal Lamour, c’est l’électro-shaman qui nous ouvre un passage, une ouverture vers un monde qu’il souhaite plus sage. Au fil de ses albums, il expérimente et propose, enraciné dans une tradition bien vivante. Son style musical décontenance parfois, mais c’est à chaque fois une découverte dans laquelle la plongée est un plaisir qui ne tarit pas. En compagnie de Ffran May, chanteuse galloise à la douce voix, il allume les feux de ces lanternes volantes lâchées dans le ciel de Bretagne en ce mois de mars : Paper Lanterns, album aux douze titres fourmillant de messages aux notes envoûtantes. Débutant par la présentation du « Livre secret », il nous fait traverser les Montagnes de Galles et ses pierres chantantes, et au final nous livre une clé (an alc’houez), celle dont Arthmaella, l’héroïne du « Secret de la Mandragore » est la gardienne.

 

Fidèle à lui-même, entre arrangements électroniques, instruments traditionnels et vibrations lithiques, il nous livre un voyage de vent, de braise et de feu accompagné du son cristallin de la harpe de Myrdhin, des violons de Raphaël Chevalier et des percussions efficaces de Mourad Aït Abdelmalek. Les artistes nous offrent leurs paroles et leurs pensées comme ces lumières ailées qui semblent passer sur le monde, emportées par le vent en nous interpellant avant de se fondre parmi les étoiles, comme une âme s’envolant lumineuse avant de passer de l’autre côté, comme une adresse pour un rêve de douceur et de clarté sur une terre qui porte nos pas. Paper Lanterns est un album épuré, serein, attentif aux drames de notre monde, incisif aussi à l’égard de ceux qui décident au nom des deniers et des plaisirs plutôt qu’au nom de la pensée. En français, anglais, breton, gallois et castillan, les auteurs parlent de la fragilité : celle de nos cultures, de la survie de nos langues…  Mais derrière les rêves, il y a urgence : n’attendons pas que les forêts s’embrasent et que les dunes se colorent des fumées de la souffrance, chante le duo. Caché derrière les sons enchanteurs transparaît en filigrane un espoir porté par ces Paper Lanterns, une parole libérée (et spirituelle) pour la génération à venir.

Un album à découvrir sans tarder, disponible à partir du 11 mars 2016 chez tous les bons disquaires, sur le site de Pascal Lamour ou sur Itunes.

 

Eflamm Caouissin

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bernard Rio publie les « Hauts-lieux de l’Histoire de Bretagne »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minBernard Rio est un auteur prolifique, et chacun …

Voilà notre dernier trobreiz de l’année 2022 pour la Fraternité St Patern

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVoici le communiqué de presse de la Fraternité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *