Saints bretons à découvrir

Peut-on se marier dans l’église ou la chapelle de son choix ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Veillée bretonne à KernasclédenPour faire suite à notre article « Doit-on avoir l’autorisation des mairies pour célébrer dans les chapelles? », nous évoquons un autre sujet :

Peut-on se marier dans des chapelles ?

La question se pose régulièrement, souvent venant de personnes ne connaissant pas la notion de paroisse. Il n’est pas inutile de rappeler que le mariage s’inscrit dans le cadre d’une paroisse, c’est-à-dire d’une communauté chrétienne, qui est normalement le lieu de résidence des futurs époux.

Il est fréquent de voir des couples chercher une église (ou une chapelle) comme on cherche sa salle de réception (qui est d’ailleurs réservée avant l’église, alors que c’est l’inverse qui devrait primer). Le critère déterminant du choix de l’église devient d’ordre esthétique (une église qu’on trouve jolie, mais qu’on ne fréquente jamais le dimanche) ou de commodité (la proximité du restaurant).

Les églises – bâtiments – ne sont jamais des lieux « vides » disponibles. Elles sont des lieux qui renvoient d’une manière ou d’une autre à l’Eglise (avec un grand E) ici présente – pour ceux et celles qui vivent dans un espace humain donné – se recevant des sacrements (notamment le baptême et l’eucharistie) et témoignant du Christ qui par elle se rend présent au monde.

Dans la détermination du lieu, il vous faut bien prendre en compte :
– le sens des églises-bâtiments. Ce n’est pas juste un aspect logistique qu’il s’agit de régler mais de retrouver le sens de ces édifices.
– la présence d’une communauté en ce lieu humain (quartier, village, etc…)
– que le mariage est un sacrement de l’Eglise, qui ne vous concerne pas seulement, vous et vos proches, mais également la communauté comme telle. Lorsqu’on célèbre un mariage, sacrement d’alliance de Dieu avec les hommes, du Christ avec l’Eglise, c’est l’Eglise elle-même qui est concernée : il lui est signifiée qu’elle vit d’amour et d’alliance, unie au Christ qui le premier nous a aimés.

Au-delà du bâtiment qui abritera la célébration, c’est bien en effet l’Eglise comme communauté qui est prise à témoin de l’engagement du couple, qui devient par le sacrement du mariage une « Eglise domestique », comme le rappelle le Catéchisme de l’Eglise Catholique :

« Le foyer est ainsi la première école de vie chrétienne et  » une école d’enrichissement humain  » (GS 52, § 1). C’est ici que l’on apprend l’endurance et la joie du travail, l’amour fraternel, le pardon généreux, même réitéré, et surtout le culte divin par la prière et l’offrande de sa vie ».(CEC § 1657)

Ceci explique pourquoi évêques et prêtres peuvent être amenés à refuser qu’un mariage soit célébré dans une chapelle ou dans une autre église que l’église paroissiale (si la paroisse compte plusieurs églises).

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Proposez à votre paroisse un Noël avec des cantiques bretons

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLes réunions de préparation des messes de Noël …

Noëls bretons le 11 décembre à la basilique de Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minDécouvrez dimanche 11 décembre à Pontivy un concert …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *