Saints bretons à découvrir

Pour son centenaire le Festival de Cornouaille consacre 100 ans de culture bretonne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min
© Ronan Deniel

Incontournable vitrine de la culture bretonne, le Festival Cornouaille Quimper offre chaque été un spectacle incroyable dans les rues de la capitale finistérienne. Né en 1923, dans le cœur historique de Quimper, le Festival de Cornouaille fêtera ses 100 ans du 19 au 23 juillet 2023. Pour célébrer le centenaire du festival, les organisateurs ont vu les choses en grand ! Ils ont mis la Bretagne et la tradition au cœur de la fête.

« Cette année, nous organiserons un festival pur beurre, uniquement axé sur notre identité. Nous allons célébrer les 100 ans du festival, et aussi 100 années de culture bretonne », dévoile Igor Gardes, directeur du Festival de Cornouaille. Cet événement rend hommage depuis toujours à la culture bretonne, entre tradition et modernité. L’événement quimpérois fait aussi la part belle à la pratique amateur.

Un festival recentré sur la culture bretonne

© Ronan Deniel

Le festival a tenu à mettre à l’honneur « celles et ceux qui ont porté haut les couleurs de la musique bretonne » tels que : Dan ar Braz, Alan Stivell, Gilles Servat, Annie Ebrel, Rozenn Talec, Denez Prigent, Red Cardell… Deux concerts d’exception se dérouleront au sein de la cathédrale Saint-Corentin « avec des créations originales qui s’adaptent parfaitement au lieu ».

Les organisateurs ont souhaité pour ce centenaire, à la fois célébrer l’anniversaire, mais aussi réinventer le festival « tout en restant sur une continuité des anciens » et en devenant passerelle avec ceux des prochaines années. « L’idée pour cette édition 2023 est de recentrer notre événement sur la Bretagne et sa culture : la musique, la danse, les costumes, mais aussi la gastronomie, le patrimoine architectural et le patrimoine immatériel tel que le fest-noz ». L’art de vivre breton, la convivialité, l’accueil et l’échange articuleront cette édition spéciale. « Ce sont toutes ces valeurs-là que nous avons envie de remettre au cœur de notre festival, cette année particulièrement, et comme point de départ pour les années à venir », souligne le directeur.

Le fest-noz en tête d’affiche

© DR

En hommage à la musique à danser, le fest-noz sera « la tête d’affiche du festival ». « Nous allons créer un espace de bal de près de 1 000 m2 en plein cœur de la ville, place de la Résistance » : haut lieu du Festival de Cornouaille qui a accueilli les plus belles têtes d’affiche « nationales et internationales » des éditions précédentes. Cette année-anniversaire, c’est le fest-noz qui sera « le temps de convivialité et le temps fort du festival », souligne Igor Gardes.

D’autre part, nous retrouverons les animations qui ont fait le succès de Kernekiz (ateliers, défilé, flash mob…), et bien entendu une journée de clôture « dimanche en fête », exceptionnellement gratuite et qui verra près de 40 groupes et 1 600 participants défiler dans le centre-ville historique de Quimper. « La Bretagne à Quimper » pour ce 23 juillet, avec des costumes d’exception, un hommage au Gwen ha Du, aux enfants de Cornouaille, aux reines d’hier et d’aujourd’hui. Et comme chaque année, la fin du Festival consacrera la reine de Cornouaille. Une élection particulière pour les cent ans puisque nombreuses anciennes reines seront présentes pour accompagner « le grand frère des festivals » pour son siècle d’existence.

Enfin, le « fest-noz du siècle » clôturera cette édition anniversaire : « nous avons laissé carte-blanche à Rozenn Talec, qui est une artiste-chanteuse bien connue des planchers, pour l’organisation de cette soirée avec pour seule contrainte l’horaire : de 20 h à 2 h », révèle Igor Gardes.

Un rayonnement au-delà du festival

« Ce festival va ressembler à une Bretagne vivante », affirme le directeur. D’ailleurs, ce centenaire du Festival Cornouaille va rayonner, en temps et en lieu, au-delà des frontières spatio-temporels de l’événement. « Pour exemple, tous les ronds-points de la ville de Quimper vont être aménagés à l’image du festival », explique le directeur. Des dizaines de musées partenaires vont eux aussi se mettre aux couleurs du festival, et d’autres animations en dehors du temps estival sont d’ores et déjà programmés.

Je soutien Ar Gedour par un petit don

Infos pratiques / Tarifs : 
Billetterie disponible sur le site internet du Festival
Concerts cathédrale Saint-Corentin : 30 €
Concerts Jardins de l’Evèché : 18 €
Concert Eglise de Locmaria : 10 €
Fest-Noz place de la Résistance : 5€/soir ou 10 € le forfait de 5 jours
Dimanche en Fête : GRATUIT

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

La Saint Yves à Paris sera célébrée par Mgr Emmanuel Tois, évêque auxiliaire de Paris

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme annoncé il y a quelques semaines, nous …

SENS DE BRETAGNE fête la Saint-Yves

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSens-de-Bretagne fête la Saint-Yves le dimanche 19 mai, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *