Saints bretons à découvrir

[QUISTINIC] Un Pardon de St Mathurin en mode simplifié

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Pardon de St Mathurin QuistinicPandémie oblige, le pardon de St Mathurin en Quistinic, qui se déroule chaque année le second dimanche de mai aura bien lieu le dimanche 9 mai, mais sera simplifié à la seule messe (10h30) avec cantiques en breton, latin et français. Pas de procession ni de repas, pas de chapelet ni de vêpres, mais le rendez-vous est tout de même donné pour la messe du matin.

L’édition de 2022, avec une situation sanitaire qui sera apaisée, permettra normalement de retrouver un pardon de Saint-Mathurin populaire.

Nous pouvons saluer tous les comités de chapelles et paroisses qui maintiennent les pardons, ces rendez-vous essentiels tant au niveau religieux qu’au niveau social. Maintenir ces événements, alors que se vouer à nos saints en cette période importe plus que jamais, c’est aussi éviter de se couper d’une dynamique qui serait compliquée à relancer.

Le comité lance pour l’occasion un repas à emporter, poulet basquaise et panna cotta, 9,50 € la part, tickets en vente dans les deux épiceries du bourg.

Nous rappelons aux organisateurs de pardons que nous mettons à disposition un podium de 13m² s’ils souhaitent une messe en extérieur. Pour plus d’informations, cliquez ici.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Portes du Sacré (Bernard Rio) est réédité

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Publié en octobre dernier, l’ouvrage LES PORTES …

Affiche du court-métrage en breton Disoñjal.

Le court-métrage en breton Disoñjal en diffusion sur Brezhoweb

Le premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb. Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et n'est plus capable de s'exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *