Saints bretons à découvrir

TRO BREIZ 2020 (jour 5) : Nous serions passés par Saint Aubin-du-Cormier

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
Photo @JFK

Le Tro Breiz, c’est ce pèlerinage au cours duquel on rencontre des amis, mais aussi des inconnus qui finalement deviennent rapidement des compagnons de route puis… des amis. Des passages dans les chapelles ou à la rencontre de tout autre aspect du patrimoine, pour finalement aller à l’Essentiel. Loin d’une simple randonnée sillonnant les chemins de Bretagne, le Tro Breiz est surtout un parcours sur les chemins de l’âme, emboitant le pas dans celui de nos saints multiséculaires.

En ce vendredi, nous serions passés par Saint Aubin-du Cormier, ce lieu si connu que les Bretons commémorent encore une bataille passée et gravée dans la mémoire collective. Et pour cause…

Nous aurions pu prier pour les âmes tombées, pour la Bretagne, pour les Bretons qui trop souvent la délaissent, oubliant l’héritage de leurs aïeux et la foi de leurs ancêtre. Da feiz hon tadoù kozh… entonne-t-on après chaque messe. Peut-être peut-on s’en rappeler ici, aujourd’hui, et lorsque l’an prochain  nous nous approcherons de Saint Aubin-du-Cormier, lieu d’une bataille sanglante dont la défaite le 28 juillet 1488 sonna le glas des libertés bretonnes.

Saint Aubin du Cormier

D’où vient ce nom ? …des archives permettent de savoir que dans la forêt de Rennes, une chapelle était dédiée à Saint Aubin ombragée par un cormier ! Un document daté de 1351nous informe que Robin du Fou déclare qu’enfant, il fréquentait « l’escolle de la ville de Saint Aubin du Cormier ». Plus tard en 1665, Mgr de la Vieuville, évêque de Rennes, en visite à Saint aubin « enjoignait au sieur Le Dru, prêtre et chapelain de cette église, de tenir escole aux enfants, par offre que les paroissiens font de le salarier de 5 sols par mois pour chacun enfant ».

Ce petit bourg qui nous reçoit a laissé dans l’Histoire le souvenir cuisant d’un combat au plus fort de l’été 1488. On rapporte que 6000 Bretons furent tués par les troupes du royaume de France… Dès l’automne suivant, le duc François en mourait de chagrin, laissant le Duché sur la tête de 12 ans d’Anne, sa fille …

Ar Gedour vous accompagne tout au long de l’année pour promouvoir la dimension Feiz & Sevenedur. Notre oeuvre au service de la Bretagne est totalement bénévole, mais nos projets coûtent. C’est pourquoi un don de votre part, qui lisez régulièrement ou occasionnellement Ar Gedour, est essentiel. Pour nous aider, cliquez ici.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

job an irien

Réflexion de Job sur les épidémies passées… : Kleñved-red / Epidémie

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minTad Job an Irien (les articles de Job …

Nous avons rencontré l’ennemi, et c’est nous (par Ronan Le Coadic)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 10 min En soixante ans – des années 1950 …

2 Commentaires

  1. +1483 Louis XI
    1488 Saint-Aubin du Cormier / Sant Albin an Hiliber (e brezhoneg, voir liste des noms de communes)

  2. Un monument situé à la « Lande de la Rencontre », sur la route St Aubin – Combourg, rappelle cette terrible bataille du 28 juillet 1488.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *