Saints bretons à découvrir

Une statue de saint Vincent Ferrier pour la Vallée des Saints

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

Le Diocèse de Vannes lance une souscription pour financer une statue de St Vincent Ferrier à la Vallée des Saints, à l’occasion du 6ème centenaire de sa mort. Marquant ce jubilé par différents temps forts, il sera aussi enraciné pour l’éternité par les autres sculptures monumentales des saints qui ont évangélisé la Bretagne. Nous relayons ci-après l’appel aux dons du Diocèse de Vannes. Pour contribuer, rendez-vous sur le widget installé en fin d’article

 

saint vincent ferrier à la vallée des saintsDescription

De mars 2018 à juin 2019, nous célébrerons le 6e centenaire de l’anniversaire de la venue en Morbihan et de la mort à Vannes de saint Vincent Ferrier. Grand prédicateur de la Bonne Nouvelle, saint Vincent Ferrier a consacré la dernière année d’une vie déjà bien remplie de Dieu à évangéliser la Bretagne. Afin de célébrer ce missionnaire et de mieux le faire connaître aujourd’hui, c’est tout un programme qui vous est proposé entre mars 2018 et juin 2019 par le Diocèse de Vannes. Un point d’orgue : la réalisation d’une statue de géant pour la Vallée des Saints.

Qui sommes-nous ?

Décidé par Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes, le Jubilé saint Vincent Ferrier est coordonné par Emmanuel Didier, sous l’autorité ecclésiale du Père Patrice Marivin, curé archiprêtre de la cathédrale. Le support juridique et financier est l’Association diocésaine de Vannes.

 

Pourquoi Saint Vincent Ferrier ?

Saint Vincent Ferrier est un saint breton, assurément ! Breton d’adoption, certes, mais Breton à mourir pour la Bretagne, épuisé après une dernière année de prédication en Armor et en Argoat, de Nantes à Saint-Malo, de Vannes à Rennes…

Son procès de canonisation en Bretagne (1453-1455) a recueilli 313 témoignages, dont plus de 200 de Morbihannais ayant connu saint Vincent ou pouvant, de son vivant ou après sa mort, attester d’un fait miraculeux lui revenant…

Notre patrimoine l’exprime également : plus d’une centaine de paroisses bretonnes ont gardé jusqu’à aujourd’hui un vitrail, une statue, une fontaine éponyme… et trente d’entre elles ont vu le passage effectif du saint, accompagné de prédications de feu et de nombreux miracles.

En 2013, le Pape François a écrit une exhortation apostolique, « la Joie de l’Evangile », qui invite les chrétiens à partager la Bonne Nouvelle du Christ autour d’eux et dans le monde. En réponse à cette invitation et pour célébrer le 6ème centenaire de l’anniversaire de la venue en Morbihan et de la mort à Vannes de saint Vincent Ferrier, Monseigneur Centène a souhaité, le temps d’un jubilé, mieux faire connaître ce grand évangélisateur.

Pourquoi la Vallée des Saints ?

Créée en 2008, la Vallée des Saints, située à Carnoët (Côtes d’Armor), est un projet collectif breton dont l’objet est « la sauvegarde, la découverte et la promotion de la culture populaire bretonne liée aux saints bretons sous forme de création artistique ». En 2016, la Vallée des Saints a accueilli plus de 230 000 visiteurs. Avec l’objectif, à terme, d’un millier de statues de saints bretons, la Vallée des Saints est l’endroit idéal pour installer la statue de saint Vincent Ferrier.

Pour en savoir plus : http://www.lavalleedessaints.com

 

Saint Vincent Ferrier : son histoire

Saint Vincent Ferrier en quelques mots, c’est un grand amour de l’Eglise, un vrai courage missionnaire, un apôtre infatigable, un grand prêcheur dominicain, et un cœur profondément altruiste ; en d’autres termes, c’est un saint qui a parlé à ses contemporains et qui nous parle encore aujourd’hui, car c’est un saint porteur de valeurs universelles et éternelles.

Né à Valence en Espagne en 1350, il a consacré sa vie à évangéliser et redonner l’espérance à un peuple chrétien souvent éprouvé par les guerres, famines et épidémies. Infatigable prêcheur, il sillonne les routes d’Europe. De l’Espagne à l’Italie en passant par la Suisse et une partie de la France, il prêche, prie et guérit toujours dans un esprit constant de justice, de conciliation et réconciliation. Appelé en Bretagne en 1418 par Jean V, duc de Bretagne, pour redonner au peuple sa foi d’antan, il parcourt villes et campagnes afin de prêcher l’Evangile. Il sillonne ainsi pratiquement toute la Bretagne entre février 1418 et avril 1419. Son charisme fait de lui un homme populaire et d’influence, aimé de ses disciples et de tous ceux qu’il rencontre, petits et grands. Il termine sa vie à Vannes en avril 1419 à 79 ans, épuisé par son périple de plus de vingt années de prédication sur les routes d’Europe. Cet homme, auquel on reconnait bons nombres de miracles est canonisé le 29 juin 1455.

Utilisation des fonds

25 000 euros pour notre Saint, c’est le montant nécessaire pour aller au bout de ce projet. Un palier unique pour que Saint Vincent Ferrier ait l’honneur de trouver sa place à la Vallée des Saints.

Cette somme collectée nous permettra en effet de financer la totalité de notre projet en permettant d’une part de faire réaliser la sculpture et d’autre part d’en assurer l’acheminement sur sites.

Pour réaliser cette statue de Saint Vincent Ferrier, deux choses sont indispensables : un sculpteur et un bloc de granit. Afin de réunir l’un et l’autre en un même endroit, il faut dans un premier temps prévoir la livraison du bloc de granit, ce qui demande une logistique toute particulière avec l’organisation de son grutage au départ et à l’arrivée. Il faut ensuite héberger et rémunérer le sculpteur, sans oublier de financer ses outils et de louer le matériel. Cette étape qui s’élève à 18000 euros englobe l’ensemble de ces coûts.

Une fois la sculpture réalisée, il faudra l’acheminer sur Vannes pour sa bénédiction par Monseigneur Centène – évêque de Vannes, lors de la messe de la Pentecôte en juin 2019 sur le port de Vannes, puis à Carnoët sur le site de la Vallée des Saints, qui l’attend déjà. Cette étape, d’un montant de 7 000 euros sera la consécration tant attendue d’un projet collectif pour la reconnaissance de ce Saint si cher aux Bretons.

 

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Pardon Sainte Anne-des-Bois (Berné)

Physique cantique en Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 8 min Ce n’est qu’à partir des années 60 …

Jean Picollec, profession éditeur (une chronique de Bernard Rio)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minL’éditeur Jean Picollec est passé de l’autre côté …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.