Saints bretons à découvrir

[VALLEE DES SAINTS] Saint Dewi à la Traversée des Géants 2019

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Départ du Pays de Galles, arrivée à Port-Launay (Finistère). Ce sera le périple de saint Dewi au printemps prochain, à l’occasion de la deuxième Traversée des Géants, qui arrivera sur le site de la Vallée des saints, à Carnoët, le week-end du 10 août 2019.

 

À partir du 30 juin, la Vallée des saints organise une nouvelle Traversée des Géants. Vendredi dernier, le directeur de la Vallée des saints a dévoilé le parcours aux bénévoles, rapporte Ouest-France. Durant cinq jours, la statue de saint Dewi sera transportée, en péniche, sur l’Aulne. « En juillet, la statue remontera les 35 écluses », annonce Sébastien Minguy.

 

Puis le Festival Interceltique

Le choix du Finistère n’est pas un hasard. Les mécènes de « Dewi » sont de Plomelin et à la tête d’une distillerie. En août, saint Dewi franchira une autre frontière. La statue sera présentée à Lorient, lors du 49ème Festival Interceltique. L’événement lorientais sera dédié à la Galice, mais cela n’empêche pas le saint gallois de venir. Il faut savoir en effet que  Dewi est gallois (mais scot pour un quart).

Le 10 et 11, la pièce de granit taillée par Paul B. Kincaid débarquera à Carnoët. Ce sera à l’occasion du désormais traditionnel Kan ar vein, le chant des pierres. Deux jours de festivités auront lieu. Avec, au programme : fest-noz, bénédiction des chevaux… « On espère aussi une illumination du site. »

 

Troisième site touristique de Bretagne

Sébastien Minguy a profité de la soirée bénévoles pour révéler un chiffre : 430 000. C’est le nombre estimé de visiteurs en 2018. « Ce qui fait de nous le troisième site touristique de Bretagne derrière les Alignements de Carnac (700 000) et Sainte-Anne d’Auray (500 000). »

 

A propos de saint Dewi

En 2013, nous diffusions un article poussé sur l’hagiographie de Dewi, que nous vous invitons à retrouver.

La Vie latine de saint Dewi fut composée par Ricomarch (1057-1099), fils de Sulien, qui fut évêque de Ménévie (Mynyw) de 1072 à 1078 et de 1080 à 1085, c’ est à dire à l’ époque de Guillaume le Conquérant. La Vita aurait été écrite vers 1090.

A cette époque l’ évêché de Ménévie , qui était entré dans l’orbite de Rome-Cantorbery, était confronté à un double problème : d’une part sa position par rapport aux évêchés gallois de Bangor (qui s’ était soumis à Rome en 768 et s’ intitulait “archevêché ”) et de Llandav (qui avait aussi prétention à être archevêché), et s’ était soumis à Cantorbery, qui revendiquait le pouvoir métropolitain sur tous les archevêchés britanniques. La Vie de s. Dewi avait pour but de situer l’évêché de Saint-David à un tel niveau de prestige que nul ne puisse le surpasser. Il importait donc moins de rapporter les “actes” et vertus de s. Dewi que de montrer que Dewi était en tous points supérieur à Deiniol, patron de Bangor, et à Dewrig et Teliaw, patrons de Llandav.

Lire la suite

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Chapelle chantante à Brécéhan le 9 mai 2021

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLa Fraternité Saint Patern de l’Association “les chemins …

saint brieuc

1-2 mai : Saint-Brieuc, abbé-évêque

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minAujourd’hui, c’est la fête du travail. C’est aussi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *