Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Yann-Fañch Kemener : grâce à lui la gwerz et le kan-ha-diskan ont parcouru le monde (vidéo)

Yann-Fañch Kemener : grâce à lui la gwerz et le kan-ha-diskan ont parcouru le monde (vidéo)

Yann Fanch KemenerLe documentaire “Yann-Fañch Kemener, passer en chantant” retrace le parcours de l’artiste qui a consacré sa vie au chant populaire en breton. Il est l’une des voix les plus connues de Bretagne. Après 45 ans de scène, il raconte son parcours pionnier et exceptionnel.

Il a fait connaître la gwerz. Yann-Fañch Kemener enregistre son premier vinyle de gwerzioù en 1977, “Chants profonds de Bretagne”. C’est encore l’époque du folk, des musiques festives et militantes. Yann-Fañch interprète a capella des chants longs, aux mélodies dépouillées et envoutantes. Dans le documentaire “Yann-Fañch Kemener, passer en chantant” il relit avec tendresse, lucidité et humour sa vie d’enfant de Sainte-Tréphine devenu artiste. À voir samedi 9 mars à 10 h 45 dans l’émission Bali Breizh.

Lire la suite de l’article en cliquant ici.

Add du 9/03/2019 : découvrez la vidéo de cette émission ci-dessous.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

“Fañch Morvannou ne faisait pas seulement comprendre ces cantiques, mais revivre la foi de ceux qui les chantent encore aujourd’hui de toute leur âme”.

Né au Cloître-Pleyben le 20 novembre 1931, Fañch Morvannou a grandi à Collorec, dans cette …

chant celtique sacré

Stage d’été de chant celtique sacré : 13 et 14 août 2019

(article bilingue) Ul lodenn entanus ha dianavezet eus istor ar c’han plaen eo ar c’han keltiek sakr. Savet eo bet ar c’hanioù-mañ gant ar venec’h keltiek kentañ, hered an drouized etre ar 6vet hag an 9 vet kantved hag adkavet int bet e dornskidoù an 13vet kantved.

Un commentaire

  1. Jean-Yves Le doré

    Un grand merci pour la création et la diffusion de ce film. J’ai connu Yann-fanch chez des amis à Quimper, le docteur René Thersiquel et son épouse. René né dans la Bretagne profonde disait que la première langue “étrangère” qu’il avait apprise à l’école était le français ! Nous avions revu Fanch qui vient de décéder lors d’un concert au Mont Saint-Michel,que tous les saints bretons l’accueillent en chantant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *