Saints bretons à découvrir

9 janvier : mémoire des 7 saints fondateurs de la Bretagne, et anniversaire de la mort d’Anne de Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

Aujourd’hui, 9 janvier, le baptême du Seigneur fêté ce jour prime. Mais dans le sanctoral breton (du moins dans celui du Diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier*), ce même 9 janvier, nous faisons mémoire des 7 saints fondateurs de la Bretagne : Malou, Brieg, Tudwal, Paol-Aorelian, Samzun, Padern, Kaourantin. Ces 7 saints sont célébrés lors du Tro Breizh, mais aussi ensemble dans des paroisses comme Kergrist (pardon de St Mérec) ou encore individuellement en tant que saint dédicataire.

Voici à l’écoute Kantik er 7 sant a Vreizh.

sept-saints

L’antienne d’ouverture de la messe du jour invite ainsi à les prier : 

“Célébrons avec joie les premiers évêques de notre pays : ouvriers de la paix, ils ont préparé la moisson ; sans repos, ils ont parcouru les chemins en semant la Bonne Nouvelle : Le Royaume de Dieu est là, tout près de vous.”

La prière d’intercession est un écho au Da Feiz hon Tadoù Koz : 

“Seigneur, tu as appelé nos pères à la lumière de l’Evangile grâce au travail apostolique des premiers évêques de notre pays ; accorde-nous, à leur intercession, de te rester fidèles et de progresser dans la connaissance de ton Fils, Jésus, le Christ, notre Seigneur… “

Le 9 janvier, c’est aussi l’anniversaire de la mort d’Anne de Bretagne, duchesse des Bretons. Usée par les maternités et la maladie, Anne, deux fois reine de France, s’éteint le 9 janvier 1514 au château de Blois. Son décès plonge la Cour dans l’affliction. Louis XII (qui a épousé Anne le 8 janvier 1499) est terrassé par la douleur, mais veille toutefois à organiser en l’honneur de sa défunte épouse d’émouvantes et somptueuses funérailles (pour en savoir plus). Mais c’est la Bretagne qui perd sa souveraine bien- aimée et qui encore aujourd’hui s’en rappelle.

Le Père Le Meur, lors de la messe anniversaire, le 9 janvier 2014 en la cathédrale de Saint-Brieuc, rappelait qu’en des circonstances difficiles pour l’histoire de la Bretagne, Anne de Bretagne a marqué par sa personnalité et ses choix l’avenir de la Bretagne. Elle aussi voit sa renommée arriver jusqu’à nous. Son histoire personnelle et sa place dans la vie du pays en sont la source :  duchesse de Bretagne à 11 ans,  reine pour la première fois à 14 ans, elle a vu mourir 7 de ses 9 enfants. Veuve à 21 ans, elle reprend la responsabilité du duché de Bretagne, et assume avec ce qui en découle, avec le souci de l’intérêt des bretons et du pays. Elle s’est voulue proche de son peuple, ce qui l’amène, de juin à septembre 1505, à réaliser son Tro Breiz pour aller à la rencontre des habitants.  Et elle y a réussi. Sa mémoire en témoigne.

Le tropaire des 7 saints de Bretagne, fêtés par les orthodoxes le 3ème dimanche après la Pentecôte dit : Malo, Brieg, Tugdual, Pol, Corentin, Patern et Samson, vous êtes les instructeurs des ignorants, les consolateurs des affligés, les guides des égarés, les pasteurs des fidèles qui vous honorent. Sept colonnes inébranlables pour l’Eglise, sept voix inspirées divinement, sept flambeaux illuminant la terre d’Armor, vous l’avez sanctifiée comme une offrande de bonne odeur. Apôtres des Bretons parmi les saints pontifes, intercédez sans cesse auprès du Seigneur pour ceux qui vous magnifient.

Patromed Breizh Izel, klevit hiziv ma fedenn. Gouarnit da Zoue fidel ar vro ho eus graet kristen. 

Ce 9 janvier, alors que nous célébrons la mémoire des 7 saints fondateurs, et nous nous rappelons la mort d’Anna Vreizh, demandons qu’à la suite des 7 saints et par leur intercession, nous tenions bon la foi de nos aïeux pour aimer toujours plus Dieu et notre prochain, que nous n’oubliions pas nous aussi d’être missionnaires et de travailler chaque jour aux 7 coins de la Bretagne pour Dieu et la Bretagne, et faire de cette terre chrétienne ancienne un phare chrétien pour les peuples du monde, à la proue de l’Europe.

* Sur le diocèse de Vannes et celui de Quimper, les saints fondateurs sont célébrés le 28 juillet.

E Breizh, gouel ar seizh sant (kounadenn diret e Sant-Brieg), Ar 7 sant a zo anezho Sant Samzun eskob Dol, Sant Malo, Sant Brieg, Sant Tudual eskob Landreger, Sant Paol a Leon, Sant Kaourintin eskob Kemper, Sant Padern eskob Gwened, da lavarout eo ar 7 o deus roet o anvioù d’ar 7 eskopti eus lodenn Vreizh bet annezet gant Bretoned ; an daou eskopti eus Roazhon hag an Naoned o vezañ bet diazezet gant armorikaned-galianed, ha dalc’het ganto.

An deoliezh d’ar 7 sant a oa evit hon tadoù kement hag an deoliezh d’ar vammvro, hag ac’hano ar birc’hirinded d’ar 7 sant, a oa ur bedenn evit ar vro hag ur c’hadarnadur eus diazez ar Vretoned en Armorika. Keit ha m’eo chomet bev e Breizh santadur ur Vreizh e kalon an dud eo chomet bev ivez ar birc’hirinded gozh.

Pedenn gant Maodez Glanndour :

Doue leun a vadelezh, C’hwi hag hoc’h eus dibabet ar Seizh Sant da vezañ diazezourion ar feiz en hor bro, lakit ac’hanomp da vezañ ni ivez gwir gristenion evel hon tadoù, dre zerc’hel start ha divrall d’ho servijiñ ha d’ho pediñ. Dre HSJK…

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.