Saints bretons à découvrir

A paraître : Vie de Monsieur de Trémaria, prêtre séculier et missionnaire (1619-1674), par le Père Maunoir (inédit)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Nous soulignons cette semaine une publication à paraître, qui devrait intéresser nombre de nos lecteurs, à savoir une double biographie de Monsieur de Trémaria, prêtre séculier et missionnaire. Le père Hervé Queinnec qui, Dans le prolongement de la publication en décembre 2020 du Journal latin des missions du Père Maunoir, traduit en français par le regretté Fañch Morvannou, édite et préface cette double biographie, est chancelier de l’évêché de Quimper et Léon, et professeur intervenant au Séminaire Saint-Yves de Rennes.

Nicolas de Saludem, sieur de Trémaria, « prêtre séculier et missionnaire », ancien conseiller au Parlement de Bretagne, est devenu prêtre après une fulgurante conversion en 1655, puis le principal collaborateur du P. Maunoir dans ses missions. Né en mars 1619 au manoir de Kerazan, en Cléden-Cap-Sizun, il est décédé en 1674 à Pleumeur-Bodou, au manoir de Kerduel. Sa biographie par le Père Maunoir, publiée pour la première fois aux Éditions A l’ombre des mots, permet de redécouvrir l’une des grandes figures des « missions bretonnes » au 17e siècle. Les personnes intéressées par l’histoire découvriront dans cet ouvrage des aspects méconnus de notre histoire religieuse.

Le titre complet du manuscrit du P. Maunoir est : Chef-d’œuvre de la grâce de Jésus-Christ crucifié dans la vocation, conversion et fidélité constante jusqu’à la mort de M. de Trémaria, prêtre séculier et missionnaire. La majeure partie du manuscrit de 1674 se trouve aux Archives départementales du Finistère, hormis un cahier désormais conservé à l’université de Brest (CRBC), mais les Archives diocésaines de Quimper en ont une copie (de même que la Postulation générale des Jésuites à Rome).

L’ouvrage – complété par la réédition d’un ouvrage publié en 1937 par l’abbé Corentin Parcheminou, aujourd’hui épuisé : En Mission avec le Père Maunoir, Monsieur de Trémaria, 1619-1674 – sortira le 20 novembre prochain aux Éditions A l’ombre des mots, et sera proposé à la vente dans quelques librairies au prix de 20 euros (215 pages environ).

Commandez l’ouvrage

4ème de couverture

De tous ceux qui participèrent à partir de 1655 aux « Missions bretonnes », Nicolas de Saludem, seigneur de Trémaria, fut sans conteste le plus proche du père Julien Maunoir (1606-1683), célèbre missionnaire jésuite des campagnes bretonnes, béatifié en 1951.

La vie de Monsieur de Trémaria est étonnante. Né en 1619 au manoir de Kerazan, en Cléden-Cap-Sizun, conseiller au Parlement de Bretagne, deux fois veuf, il change de soudain de vie en 1655 pour devenir prêtre séculier et missionnaire. Désormais, à la suite du père Maunoir, il consacrera sa vie et sa fortune à prêcher l’Évangile, à organiser des missions paroissiales, à animer des retraites spirituelles.

Quand il meurt en juin 1674 au manoir de Kerduel, en Pleumeur-Bodou, le père Maunoir entreprend d’écrire sa biographie, qu’il intitule : Chef-d’œuvre de la grâce de Jésus-Christ crucifié dans la vocation, conversion et fidélité constante jusqu’à la mort de M. de Trémaria, prêtre séculier et missionnaire. L’ouvrage ne sera jamais publié, hormis quelques extraits, mais servira quelque 250 ans plus tard à l’abbé Corentin Parcheminou pour écrire une biographie détaillée de Monsieur de Trémaria, publiée en 1937.

La présente édition offre au lecteur le texte inédit du manuscrit du père Maunoir, qu’elle complète par la réédition de l’ouvrage de l’abbé Parcheminou, car celui-ci restitue avec précision l’itinéraire de Monsieur de Trémaria dans le XVIIe siècle français.

Le père Hervé Queinnec, qui édite et préface cette double biographie, est chancelier de l’évêché de Quimper et Léon, et professeur intervenant au Séminaire Saint-Yves de Rennes.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Pardon de St Corentin le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme chaque année, ne manquez pas le Pardon …

1-añ a viz Kerzu : SANT TUDUAL, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minGanet e Domnonea Breizh-veur e fin ar 5-vet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *