8 décembre : Pour la fête de l’Immaculée Conception, découvrez des chants dédiés à la Vierge Marie

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Le 8 décembre, l’Eglise catholique célèbre la fête de l’Immaculée Conception. Pour ceux qui ne sauraient à quoi cela correspond, il s’agit du privilège selon lequel, en vertu d’une grâce exceptionnelle, la Vierge Marie est née préservée du péché originel. Le dogme de l’Immaculée conception a été proclamé par Pie IX en 1854. Le 8 décembre, des processions aux flambeaux sont organisées un peu partout , ou les fidèles sont aussi invités à illuminer leurs fenêtres de bougies, emboîtant le pas dans la tradition lyonnaise de la fête des lumières.

De nombreux cantiques à la Vierge Marie existent en breton, comme vous pouvez le découvrir sur le site Kan Iliz.

En ce jour de la solennité de l’Immaculée Conception, nous vous partageons cet Alma Redemptoris Mater, interprété par les Gedourion ar Mintin, ici en grégorien (enregistrement live). Cette antienne à la Sainte Vierge, Alma redemptoris Mater, est chantée aux complies ou aux saluts du Saint Sacrement pendant l’Avent et le temps de Noël jusqu’au 2 février. Les paroles sont attribuées au bienheureux Hermann Contract, moine allemand de l’abbaye bénédictine de Reichenau (1013-1054).

Il existe une version en breton unifié qui se chante sur l’air grégorien, et que vous pouvez trouver ici. Une autre en gwenedeg, dont nous n’avons pas encore d’enregistrement.

Voici aussi un autre cantique, dédié à la Sainte Vierge, utilisé pour les mariages. C’est en quelque sorte l’acte de consécration des nouveaux époux à la Vierge Marie.  Les paroles sont signées Le Dantec, et sont tirées de la  “Noce Bretonne”. Il est, à peu de chose près, sur le même air que Intron Varia Rostren (Rostrenen), air qui a aussi été repris par Alan Stivell sous le titre “Spered Hollvedel“. Enfin, il est repris pour certains passages de la messe, chantés par le prêtre.

Il est ici interprété par les Gedourion ar Mintin (2014)

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Sur les pas de Saint Colomban : conférence en replay

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minRetrouvez  ici la conférence de Jean-Jacques Bougot “Sur …

Carnac, des pierres racontées par les voyageurs des 18e et 19e siècles (de Roland Becker)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minUn bien bel ouvrage que celui-ci, comme a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *