Saints bretons à découvrir

Bod Kelenn récompensée pour son action

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

langue bretonne,brezhoneg,prizioù,bod kelennFrance 3 Breizh et Ofis ar Brezhoneg ont procédé samedi dernier à la remise des prix pour l’avenir de la langue bretonne. Une seizième édition qui s’est déroulée à Morlaix, et où se sont vu récompensés :

–  PRIX DU DISQUE : Brieg Guerveno pour son album « Bleunioù an distruj »

– PRIX DES INSTITUTIONS PUBLIQUES : La Bibliothèque de Brest métropole pour l’utilisation du breton dans ses actions.

– PRIX DU LIVRE : Pierre Emmanuel Maraix voit récompensé son roman sur la guerre en Algérie « Alje 57 »

– PRIX NUMERIQUE : le site www.difetis.com pour le téléchargement de livres en breton. Nous vous invitons d’ailleurs à découvrir ce site sans attendre.

– PRIX DE LA CREATION THEATRALE : Ar Vro Bagan, la troupe maintenant connue, remerciée pour « Armorica-Breizh », grande fresque sur l’Histoire de Bretagne qui a remporté un réel succès sur les planches.

– PRIX DU BRITTOPHONE DE L’ANNEE à Thierry Jamet pour l’édition de Harry Potter e brezhoneg, et l’ouverture d’une école Diwan à Pornic.

– Et enfin… celui que nous soulignons particulièrement, est le prix des associations, qui a été attribué à l’Association BOD KELENN. Il a été signalé sur certains sites que son action recouvre la promotion du breton en pays Pourlet via des cours du soir. Mais cela va plus loin… Revenons donc rapidement sur cette association, dont deux de nos colllaborateurs sont depuis la genèse de cette association encore jeune (à peine deux ans), et dont nous relayons parfois les informations ici.

A la base, Bod Kelenn fut créé pour sauvegarder un poste d’enseignant bilingue à l’Ecole privée du Faouët. Pour se faire, les parents d’élèves se sont mobilisés pour créer des actions pour booster le nombre d’inscriptions, dynamiser le breton sur le secteur et maintenir le poste, voire le développer. Mais l’idée a été ensuite de proposer le breton partout où cela est possible : Festoù-Noz, festoù-deiz, spectacles, journées inter-générationnelles e brezhoneg, Kan’N’Noz, visites de sites patrimoniaux en breton ou permettant un ancrage dans la langue, cours du soir émaillant le territoire (pour toucher plus de monde), soutien des écoles privées comme publiques sans distinction, présence sur les marchés, conférences sur le bilinguisme par des spécialistes comme Gilbert Dalgalian, collaboration avec les structures existantes et mise en place d’événements communs, tractage… autant d’actions qui ont été utiles et qui contribuent chaque jour au développement du breton non seulement sur le Pays Pourlet, mais aussi en Haute Cornouaille, l’objet de l’Association étant « pour le breton et son enseignement au Pays du Roi Morvan ».

Au-delà des différences, Bod Kelenn a su fédérer les structures pour un objectif commun. Ce travail a donc de suite interessé l’Office public de la Langue bretonne (Ofis ar Brezhoneg). C’est donc pour tout ce travail collectif de développement linguistique que Bod Kelenn a été distingué, et par là tous les bénévoles qui se sont donnés sans compter depuis. Et si cette action collective, qui a participé au succès de l’association, donnait des idées similaires à travers la Bretagne ?

 

Source Vidéo : Morvan TV

Les prix 2013: Prix des associations : Bod Kelenn, association de promotion du breton, par le biais de cours du soir dans le pays Pourlet (56) Prix du disque : Brieg Guerveno pour son CD aux tonalités rock «Bleunioù an distruj»(«Les fleurs de la mort») Prix des institutions publiques : Bibliothèque de Brest-métropole pour l’utilisation du breton dans ses animations Prix du livre de fiction : Pierre-Emmanuel Marais pour son livre «Alje 57», ur roman sur la guerre d’Algérie. Prix du monde économique : Difetis, pour difetis.com, site internet de téléchargement de livres numériques en breton Prix de la création théâtrale : Strollad Ar Vro Bagan, de Plouguerneau, pour «Armorica-Breizh», une grande fresque historique sur l’Histoire de la création de la Bretagne Et le prix du brittophonede l’année est décerné cette année à Thierry Jamet pour l’édition d’Harry Potter et la création d’une école Diwan à Pornic.

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28906
Copyright © agencebretagnepresse.com

Les prix 2013: Prix des associations : Bod Kelenn, association de promotion du breton, par le biais de cours du soir dans le pays Pourlet (56) Prix du disque : Brieg Guerveno pour son CD aux tonalités rock «Bleunioù an distruj»(«Les fleurs de la mort») Prix des institutions publiques : Bibliothèque de Brest-métropole pour l’utilisation du breton dans ses animations Prix du livre de fiction : Pierre-Emmanuel Marais pour son livre «Alje 57», ur roman sur la guerre d’Algérie. Prix du monde économique : Difetis, pour difetis.com, site internet de téléchargement de livres numériques en breton Prix de la création théâtrale : Strollad Ar Vro Bagan, de Plouguerneau, pour «Armorica-Breizh», une grande fresque historique sur l’Histoire de la création de la Bretagne Et le prix du brittophonede l’année est décerné cette année à Thierry Jamet pour l’édition d’Harry Potter et la création d’une école Diwan à Pornic.

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28906
Copyright © agencebretagnepresse.com

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Feiz e Breizh

Plus de 1200 fidèles, dont 480 marcheurs pour le Pèlerinage Feiz e Breizh 2022

La 5e édition du pèlerinage « Feiz e Breizh », les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, a rassemblé 480 marcheurs, marquant une progression de 59 % par rapport à 2021. La messe de clôture à Sainte-Anne d’Auray a été célébrée dans une basilique comble.

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.