Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Composition d’une MESSE BRETONNE EN L’HONNEUR DE SAINTE ANNE ET SAINT YVES

Composition d’une MESSE BRETONNE EN L’HONNEUR DE SAINTE ANNE ET SAINT YVES

MESSE BRETONNE EN L’HONNEUR DE SAINTE ANNE ET SAINT YVES
Oferenn Brezhonneg en énor da Santez Anna ha Sant Erwan

(A la mémoire de Yann-Per Calloc’h et de l’abbé Yann-Vari Perrot)

Présentation :

La messe bretonne en l’honneur de Sainte Anne et Saint Yves est adressée tout d’abord à toutes les paroisses des diocèses bretons (y compris le diocèse de Nantes). Son écriture en latin a été voulue afin de respecter la langue de l’Eglise catholique Romaine (“L’usage de la langue latine, sauf droit particulier, sera conservé dans les rites latins” in Sacrosanctum Concilum, 36). Toutefois, une version en breton verra le jour d’ici peu.

Sur le plan musical, cette messe est écrite à la manière du plain-chant.Le caractère modal des mélodies a été voulu pour rapprocher son écriture à la fois du chant grégorien, chant propre de l’Église Catholique et en même temps de la musique bretonne traditionnelle. On retrouvera dans certaines pièces de cette messe des réminiscences de cantiques bretons à Sainte Anne et Saint Yves ainsi que de mélodies grégoriennes.

Saint yves lutèce
Photo archives @Ar Gedour

Son écriture monodique (une seule voix) permettra aux paroisses n’ayant pas de chorale ou pas assez de voix pour chanter en polyphonie de pouvoir tout de même l’utiliser. D’autre part elle respecte le style du plain-chant et des cantiques bretons qui sont monodiques selon la tradition. Il est néanmoins recommandé que le chant de cette messe soit accompagné sobrement à l’orgue avec une harmonisation appropriée.

Cette messe comprend donc : Kyrie, Gloria, Alleluia (avec trait pouvant être chanté en breton), Sanctus et Agnus Dei. Si on choisi de chanter le Credo avec cette messe nous demandons que soit chanté un des Credo avec mélodie grégorienne (le I ou le III sont en général assez connu des fidèles).

Nous demandons aux chantres et chorales de respecter dans l’interprétation l’influence grégorienne et traditionnelle des mélodies, par une battue et un phrasé approprié notamment dans les parties récitatives du Gloria, et les versets du Sanctus.

Fait à Troyes le 9 Mai 2019
Louis-Marie SALAÜN
Pour obtenir les partitions merci d’écrire à l’adresse suivante : lm.salaun@yahoo.fr ou bien à la rédaction d’Ar Gedour : contact@argedour.bzh

Un mot sur le compositeur :
Louis-Marie SALAÜN est un musicien breton (sonneur de bombarde et veuze) né en 1982. Il a été chantre en paroisse dans le diocèse du Puy-en-Velay de 2005 à 2010; puis chef de choeur de la chorale du sanctuaire NotreDame de la Trinité à Blois en 2012-2013 et de 2015 à 2018 chef du Choeur Saint Nicolas à Troyes. Depuis Mars 2019 il est membre du choeur grégorien de la cathédrale de Troyes. Il collabore depuis 2017 avec le blog breton « Ar Gedour » et le site « Kan Iliz ».

À propos du rédacteur Louis-Marie Salaün

D'origine bretonne,né en 1982 petit-fils d'écrivain catholique il est sensibilisé depuis l'enfance à la musique sacrée, la transmission et la défense de la foi. Il découvre tout jeune les cantiques bretons par le biais du duo bombarde et orgue (qu'il pratique aujourd'hui avec son beau-frère). Devenu sonneur de bombarde à l'âge de 26 ans il exerce en parallèle la fonction de chantre dans sa paroisse de 2003 à 2010, puis chef de chœur de 2 chorales paroissiales (ND de la Trinité à Blois en 2012-2013 et le Chœur St Nicolas à Troyes depuis 2015).

Articles du même auteur

quistinic ar gedour noel

EXPLICATION D’UN CANTIQUE BRETON : Diskennet eus an Nenvoù (Descendez des Cieux)

Le cantique dont nous allons parler dans cet article est sans doute l’un des moins …

EXPLICATION DUN CANTIQUE BRETON « O Anna mamm Mari »

En ce jour de la Sainte Anne, patronne de la Bretagne nous proposons au lecteur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *