Saints bretons à découvrir

Grand Pardon de Sainte Anne-la-Palud ce week-end

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Dans le Diocèse de Quimper et Léon, il existe de très nombreux pardons. Il en est un parmi quelques autres qui particulièrement nous tient à coeur : le grand pardon de Sainte Anne-la-Palud, qui a lieu chaque année le dernier dimanche d’août. Un grand pardon à l’enracinement profond, qui attire jeunes et anciens, point d’arrivée du Pèlerinage En Hent organisé par le Diocèse de Quimper & Léon et attirant de nombreux jeunes qui se frottent aux cantiques bretons et (re)découvrent nos pardons.

Derrière les costumes et l’aspect que certains penseront folklorique se manifeste une foi profonde. En effet, les racines retrouvées et revivifiées dans le Christ Jésus permettent de grandir en humanité et dans la foi, et les pardons peuvent devenir ainsi lieux de nouvelle évangélisation tout en emboîtant les pas de nos aïeux. Ce n’est pas pour rien que le Pape François a récemment placé les sanctuaires sous la responsabilité du dicastère pour la nouvelle évangélisation. Les organisateurs d’En Hent l’ont bien compris depuis longtemps : ils sont encore nombreux cette année à s’être élancés vers Sainte Anne, accompagnés des jeunes prêtres du diocèse.

Sainte Anne est importante aux yeux des Bretons, d’où le succès des pardons qui lui sont dédiés. Mais la liturgie proposée (en breton, latin et français) parlant à beaucoup contribue certainement aussi à l’intérêt porté à ce pardon. Le nombre important de costumes aussi, sans aucun doute.

Enfin, le travail des bénévoles est aussi sans aucun doute l’un des facteurs de réussite de ce grand pardon qui chaque année attire tant de pèlerins, travaillant d’arrache-pied pour accueillir tant de monde. Tout en gardant le lien avec les autres sanctuaires du diocèse.

Rendez-vous nombreux, avec les bannières de vos paroisses, à l’occasion du grand pardon qui a lieu ce week-end. Et pour vous donner un peu plus envie d’y venir, voici une vidéo : 

Veillée, messes, louanges… pendant quatre jours le sanctuaire vit au rythme d’un programme chargé ! Cette année, il se déroulera du samedi 26 au mardi 29 août.

sainte anne la paludSamedi 26 : ouverture du Pardon à 17h par la première  messe. A 21h, procession aux flambeaux avec procession sur la dune.

Le dimanche 27 la messe de 9h a lieu dans la chapelle et est suivie par la grand-messe de 10h30 en plein air. Elle sera présidée par Mgr Jean Kockerols, en présence de Mgr Laurent Dognin. Le point d’orgue du pardon pour les pèlerins et estivants a lieu l’après midi à partir de 15h et se déroule en trois phases : les vêpres, la procession sur la dune et la bénédiction du Saint Sacrement. Chaque année les paroisses environnantes viennent avec leur croix et bannières. Ce sont 85 à 90 croix, bannières et statues portées par près de 600 porteurs en costume breton qui feront le tour de la dune avec à mi-chemin la Bénédiction de la terre et de la mer.

Le lundi 28 après midi à 15h a lieu dans la chapelle une cérémonie à l’intention des  aînés ; plusieurs maisons de retraite seront présentes.

Mardi 29 : Le programme est quasiment identique à celui du dimanche par une grand-messe à 10h30 à l’autel des pardons et à 15h les vêpres, la procession sur la dune plus modeste que le dimanche et la bénédiction du Saint Sacrement.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Les paroisses fantômes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minUn constat au fil des kilomètres, qui fait …

La Basilique Notre-Dame du Roncier sera décrété sanctuaire diocésain

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLe 7 octobre 2022, Mgr Centène, évêque de …

3 Commentaires

  1. Sait-on pourquoi ce pardon a lieu fin août et non le 26 juillet (ou une date proche), jour de la fête de sainte Anne ?

    • Il semble que les paroissiens du Porzay aient profité d’un créneau de libre dans l’été pour caler ce grand pardon qui leur tient à coeur. En effet, toute la main d’oeuvre était sollicitée pour les moissons au moment de la fête de Sainte Anne (26 juillet) et elle était ensuite remise à contribution pour ramasser les pommes de terre début septembre. Le pardon aurait donc été calé entre deux, le petit pardon étant quant à lui célébré le dimanche le plus proche du 26 juillet, selon des personnes du Porzay que j’ai interrogé.
      Mais il y a peut-être des racines autres. Je n’ai pas le livre de Bernard Rio sous la main, et il a peut-être d’autres explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.