Saints bretons à découvrir

L’Oeuvre St Joseph : une expansion rapide

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

les-responsables-des-differentes-chapelles-se-sont_2865856_660x302p.jpgLu sur le Télégramme (St Pol de Léon 25/04/2016) : 

 

Il existe en France un patrimoine considérable de dizaines de milliers de chapelles et d’églises, dont un nombre croissant est menacé d’abandon, de désaffectation, de destruction… 5.000 églises environ menaceraient ruine. Présidée par Philippe Abjean, l’association L’Oeuvre de Saint-Joseph est née en 2012 de la volonté de sauvegarder, de restaurer et d’animer ce patrimoine exceptionnel. Le deuxième chapitre, réunissant les responsables des chapelles rachetées par l’association, s’est tenu samedi, toute la journée, à la salle Sainte Anne.

 

 

Une expansion rapide !

L’Oeuvre de Saint-Joseph est en charge, actuellement, des chapelles Saint-Joseph à Saint-Pol-de-Léon, du Saint-Esprit à Quimper, du Sacré-Coeur à Pont-l’Abbé, de Saint-Vincent à Pont-Croix et Sainte-Croix à Guingamp (22). Et dans quelques semaines, seront signées les acquisitions de chapelles à Châteaulin, Malestroit (56), Auray (56), Pontivy (56), Montfort-sur-Meu (35)… Dans cette dernière commune, la tâche sera immense, puisque l’objectif sera de relever de ses ruines une abbatiale du XIIe siècle. Deux chantiers scouts vont commencer les premiers travaux de débroussaillage, cet été.

 Et d’autres contacts sont en cours dans divers départements. L’association prend racine et se structure. « Son objectif est, selon les régions, d’imaginer et organiser de nouvelles affectations à un certain nombre de chapelles, dans le respect de l’esprit religieux du lieu comme, par exemple, en Bretagne, l’aménagement de plusieurs dizaines d’entre elles en chapelles hospitalières sur les chemins du Tro Breiz et de Saint-Jacques », a rappelé Philippe Abjean.
 
 
Urgence d’une sauvegarde

Des contacts ont été établis avec le conseil régional pour étudier les conditions de valorisation de ce patrimoine religieux. L’Oeuvre de Saint-Joseph s’engage, par ailleurs, à initier ou soutenir des actions éducatives propres à sensibiliser un large public sur l’enjeu de la préservation de ce patrimoine. Elle s’engage, entre autres, à rassembler et conserver, au mieux, toutes informations, historiques ou autres, archéologiques, livresques, iconographiques, utiles à la connaissance du site. À Quimper, par exemple, l’antenne locale compte déjà 170 adhérents, qui ont recomposé l’histoire de la chapelle. À présent structurée, l’association tiendra son congrès fondateur, destiné à lui donner une ampleur nationale, le 1er octobre, à Pont-Croix.

Photo : Le Télégramme – DR

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Les Kanerion Pleuigner à la cathédrale le 26 mai 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minConcert à la Cathédrale Saint-Corentin de Quimper, le …

Gouel Pantekost santel deoc’h !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min  Spered Santel, deit, ni hou ped E …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *