Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Le Festival de Cornouaille, vitrine culturelle, économique et gastronomique

Le Festival de Cornouaille, vitrine culturelle, économique et gastronomique

Vitrine de la culture et des traditions bretonnes, le Festival de Cornouaille se veut aussi celle des nombreux savoir-faire dont peut s’enorgueillir son territoire, notamment dans les domaines économique et gastronomique. Une vocation que l’événement réussit pleinement à assumer, chaque année, grâce à l’esprit d’initiative de ses organisateurs et au soutien de partenaires largement investis.

Kerneko, un partenaire largement investi

Club des partenaires du Festival créé en 2016, Kerneko s’est fixé pour mission de mettre en valeur les savoir-faire professionnels et économiques de Cornouaille : fort d’une soixantaine d’adhérents, entreprises et collectivités, il organise en marge du programme officiel, les 25, 26 et 27 juillet, à la salle Artimon du pavillon de Penvillers, une série d’animations pour la plupart ouvertes au grand public. C’est notamment le cas du « Fringant Festival », grand spectacle-rencontre proposé le mercredi 25 à 14h : un concept original conjuguant présentation des collections de 7 créateurs et ouverture d’un espace de dialogue entre ces derniers et les spectateurs.

« Nous voulons aider les talents émergents et les détenteurs de savoir-faire qui travaillent dans l’ombre à se faire connaître », commente Jean-Marc Ferrand, directeur de Kerneko, « le Festival de Cornouaille est une vitrine où nous leur proposons de les placer, puis nous nous chargeons d’allumer les projecteurs… ».

Des animations autour de l’économie

Le programme Kerneko du jeudi 26 débutera par une matinée dédiée au bien-être au travail –  réservée aux professionnels – , suivie d’une animation « Citroën » avec exposition de véhicules de collection et conférence « Évolution de la mécanique jusqu’au digital », puis d’une table ronde autour de la bio-économie avant la remise des six Trophées Kerneko, dont un « Coup de cœur » du jury.

Le vendredi 27 s’ouvrira par un petit-déjeuner en compagnie de Jean-Pierre Denis, président du Groupe Arkéa, sur le thème « Comment conserver en Bretagne les centres de décision des entreprises » : suivront une rencontre-débat autour de l’innovation maritime, puis un « Carrefour du Digital », conjuguant mini-conférences et échanges avec les intervenants, où seront développés six thèmes relatifs aux innovations numériques.

Une invitation à « jouer les gourmands »

Vitrine de la culture bretonne et de l’économie locale, le festival est aussi, pour ses organisateurs, l’occasion rêvée de démontrer les savoir-faire cornouaillais en matière de gastronomie : c’est la mission qu’il assure chaque année à travers son Village Gourmand, un espace gratuit animé par Quimper Bretagne Occidentale au cœur de l’événementTous les jours, de 13h à 20h, petits et grands seront invités à venir rencontrer les entreprises et producteurs locaux pour découvrir l’éventail des produits conçus par ces « artisans » du goût, explorer les différents espaces dédiés et participer à de nombreuses animations gratuites.

Cerise sur le gâteau, le Festival de Cornouaille reconduit l’opération conçue l’an dernier par son équipe en collaboration avec les restaurateurs quimpérois, lesquels sont 24 à proposer un menu « Festival » à 15 €. Menu qui permet d’empocher une entrée gratuite pour la grande journée du dimanche « Kemper en fête » avec, ce jour-là, un copieux programme composé du grand défilé avec plus de 2 000 musiciens et danseurs, du Fest-Noz Color, du concert de clôture avec les Ramoneurs de menhirs accompagné du Bagad Bro Kemperlé. Et pour finir en beauté, à la tombée de la nuit, un feu d’artifice !

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

[CRAC’H] Messe de Noël en breton le 24/12

Evel warlene e vo lidet un overenn e brezhoneg  d’ar 24 a viz Kerzu, ba’ …

Ca s’est passé un 12 décembre

Le 12 décembre, c’est la fête de l’un des 7 saint fondateurs de la Bretagne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *