Saints bretons à découvrir

[LITURGIE] Le texte du GLORIA n’a pas à être modifié

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Beaucoup ne savent pas que le texte du GLORIA / GLOIRE A DIEU ne peut être modifié. On ne peut donc chanter Paix sur la terre aux amis de Dieu, Les anges dans nos campagnes ou d’autres refrains ne correspondant pas au texte approuvé par l’Eglise. Extrait de la Présentation Générale du Missel Romain

53. Le Gloria est une hymne très ancienne et vénérable par laquelle l´Église, rassemblée dans l´Esprit Saint, glorifie Dieu le Père ainsi que l´Agneau qu’elle supplie. On ne peut jamais remplacer le texte de cette hymne par un autre. Le Gloria est entonné par le prêtre ou, si cela est opportun, par un chantre ou par la chorale ; il est chanté soit par tous ensemble, soit par le peuple alternant avec la chorale, soit par la chorale elle-même. Si on ne le chante pas, il doit être récité par tous, ensemble ou par deux chœurs qui alternent.

On chante ou on dit le Gloria le dimanche en dehors de l´Avent et du Carême, aux solennités et aux fêtes, ou encore dans des célébrations particulières plus solennelles.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bernard Rio publie les « Hauts-lieux de l’Histoire de Bretagne »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minBernard Rio est un auteur prolifique, et chacun …

Voilà notre dernier trobreiz de l’année 2022 pour la Fraternité St Patern

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVoici le communiqué de presse de la Fraternité …

Un commentaire

  1. Encore faudrait-il avoir une traduction fidèle à l’original latin. – A défaut de chanter celui-ci. Quel est l’anonyme cancre ecclésiastique moderniste qui a traduit dans les années 60
    le « et in terra pax hominibus bonae voluntatis » par un niais et stupide  » et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. ( 0 sur 20 en version latine)Le jour où l’Eglise de France reconnaîtra enfin toutes ses bêtises et ses erreurs passés depuis plusieurs décennies, ce jours-là sera un grand jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *