Saints bretons à découvrir

Décès de Mgr Gourvès, évêque émérite de Vannes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min
Photo Ar Gedour (DR)

François-Mathurin Gourvès, évêque émérite de Vannes, vient de décéder à l’âge de 91 ans, ce mercredi 12 août 2020 à 14h30, dans sa 30e année de consécration épiscopale et dans sa 68e année de son sacerdoce. Ses obsèques auront lieu lundi prochain 17 août à 10h30 en la Basilique de Sainte Anne d’Auray.

Mgr Gourvès est né le 17 juin 1929 à Plougastel-Daoulas dans le Finistère.  Evêque de Vannes de 1991 à 2005 puis évêque émérite de Vannes depuis 2005. L’un des événements qui aura marqué son passage comme évêque de Vannes aura été la venue du Pape Jean-Paul II le 20 septembre 1996 à Sainte Anne d’Auray (cf photo ci-contre).

Mgr Gourvès est issu de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP). Après son entrée au Petit Séminaire de Pont-Croix puis au Grand séminaire de Quimper, il poursuivra sa formation à l’Université pontificale grégorienne à Rome avant d’intégrer l’Institut catholique de Paris. Titulaire d’une licence de théologie,  il s’est aussi formé à l’Institut des sciences sociales du travail de Paris. Le 6 avril 1953, il est ordonné prêtre pour le diocèse de Quimper. Nommé évêque coadjuteur de Vannes le 19 décembre 1990, il est consacré le 24 février 1991 et ajoute alors François devant son prénom. Il devient évêque titulaire de Vannes le 16 novembre 1991. En 1996, Mgr Gourvès rattache ses radios diocésaines, alors au nombre de 3, au réseau RCF. Quand il arrivera en retraite à Plougastel Daoulas, il se mettra au service du Diocèse aux armées en étant aumônier militaire en réserve citoyenne.

Photo P. Malleron (DR)

Ar Gedour avait écrit un article à l’occasion de ses 60 ans de sacerdoce, article que vous pouvez retrouver ici. Monseigneur Gourvès, en 2003, avait publié sa lettre pastorale “Renouveau de la culture bretonne, un défi pour l’Eglise”, à retrouver via ce lien. Dans cette lettre, il appelait les chrétiens à « donner à la langue et à la culture bretonne la place qui leur revient lors des cérémonies religieuses ». 

« Je suis breton, disait-il. Le breton est ma langue maternelle. J’en éprouve une certaine fierté. A ce titre, et comme évêque de l’un des diocèses de Bretagne, il m’a semblé opportun d’entrer en dialogue avec tous ceux qui sont attachés à la culture bretonne. Celle ci doit conserver toute sa place dans le contexte de la mondialisation en cours. […] C’est une richesse à protéger alors que se précise la menace d’une uniformisation linguistique à l’échelle de la planète. Il nous faut donc faire droit aux minorités culturelles ». Il n’y a pas plus clair. Cela lui avait valu le prix de Breton de l’année par le magazine Armor (retrouvez l’interview).

Mgr Gourvès avait réédité une seconde fois cette lettre, pour une diffusion par Ar Gedour. Il nous en reste quelques exemplaires, pour les personnes qui le souhaitent. Nous concluons cet article par les derniers vers du poème « Fiat » que Yann-Ber Kalloc’h écrivit en 1912, et que l’évêque émérite de Vannes avait repris pour la conclusion de sa lettre pastorale :

« O Fé men gourdadeu, gouleuen beniget,
Stéren hag em heulia ne vern émen éh an,
P’é guir hou pès, beta hiriù, me am brouget,
Lugernet ar me zal bet en eur deùéhan ! »

    « Ô Foi de mes ancêtres, flambeau béni,
Etoile qui m’accompagne n’importe où je vais,
Puisque vous m’avez conduit jusqu’à aujourd’hui,
Brillez sur mon front jusqu’à l’heure dernière ! »

Doue d’e bardono !

Curriculum vitae :

Monseigneur François-Mathurin GOURVES est né le 17 juin 1929 à PLOUGASTEL-DAOULAS. Il a été ordonné prêtre le 6 avril 1953 par Monseigneur André FAUVEL pour le diocèse de QUIMPER-ET-LEON et consacré évêque le 24 février 1991.

Nominations successives :

  • 09/1953 :  vicaire à la paroisse de LANDERNEAU
  • 1957 à 1967 : aumônier diocésain de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne
  • 09/1969 :  curé-doyen de la paroisse Saint-Sauveur de BREST
  • 09/1975 :  vicaire général du diocèse de QUIMPER ET LEON
  • 09/1989 :  mis à la disposition de l’épiscopat français comme secrétaire général de la commission sociale
  • 19/12/1990 : Nommé évêque coadjuteur du diocèse de VANNES
  • 24/01/1991 : consacré évêque
  • 16/11/1991 : évêque titulaire du diocèse de VANNES
  • 20/09/1996 : accueille le Pape Jean-Paul II à SAINTE-ANNE-D’AURAY
  • 04/2004 :  remet sa charge au Pape Benoît XVI
  • 07/2005 :  se retire à PLOUGASTEL-DAOULAS
  • 2015 :  se retire à SAINTE-ANNE-D’AURAY

Article du 12/08/20, complété le 13/08/2020

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Le 15 août, Notre-Dame de Quelven vous attend.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Rendez-vous pour le 15 août prochain à …

[INTERCELTIQUE] Hévia à la Grande Soirée des Asturies ce jeudi soir

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCe jeudi soir, lors de la Grande soirée …

Un commentaire

  1. Doue d’ho pennigo !
    Il y a deux Mgr Gourvès.
    L’un, vicaire général de Brest dans les années 80 que l’on appelait MAO et qui était à la manœuvre pour supprimer le latin, le breton et même la dévotion à la Vierge Marie, « une certaine interprétation de Vatican II » et puis celui qui retourna sa veste mais trop tard, vu les dégâts causés, lorsqu’il devint évêque de Vannes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.