Saints bretons à découvrir

Ar person a Gewenn a ya kuit da Blañwour / Le recteur de Quéven part pour Ploemeur

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
pardon queven
Photo @Le Télégramme

L’abbé Armel de la Monneraye, recteur de Quéven depuis 2008 et recteur de Gestel depuis 2013 quitte Quéven. Il avait institué depuis 2013 une messe mensuelle en breton dans son église de Quéven. Il a été nommé par Mgr Centène, évêque de Vannes, curé-doyen de Ploemeur et recteur de Larmor-Plage.

Le doyenné de Ploemeur est le plus petit du diocèse de Vannes quant au nombre de paroisses (il n’en n’a que deux, et encore, Larmor n’a été érigée en paroisse qu’en 1912 et en commune qu’en 1925). Il s’agit en fait d’un paroisse très étendue à la densité de population très élevée, ce qui explique ce statut particulier.(20.000 habitants, plus les nombreux estivants, 8000 habitants pour Larmor). Cette paroisse est en outre une « paroisse primitive » – c’est à dire une des premières paroisses bretonnes fondée en Armorique à l’étymologie en Plou – fondées entre le Vème et le VIème siècles. Selon la tradition, la paroisse de Ploemeur, très ancienne, fut fondée par sainte Ninnog, abbesse de Lannénneg.

Cette paroisse fut déjà démembrée en 1709 pour créer la nouvelle ville de Lorient ; en 1901 était fondée la commune de Keryado (rattachée à Lorient depuis 1947) ; puis la fondation de la paroisse de Keryado en 1907.

Le nouveau doyen ne sera assurément pas dépaysé, puisque la paroisse de Ploemeur est voisine de celle de Quéven. Il y exerce déjà la charge d’aumônier de prison. Sur le plan de la langue bretonne et de la pastorale bretonne, il succède à l’abbé Ivan Brient, lui-même prêtre bretonnant de la même classe d’âge qui est pour sa part nommé curé-doyen et archiprêtre de Pontivy pour succéder à l’abbé Jean-Paul Cado. Ce dernier fut recteur de Quéven, lui-même bretonnant qui rentre sur sa paroisse natale de Kernascléden goûter un repos bien mérité tout en restant au service du doyenné du Faouët. Certaines nominations de prêtres ont particulièrement une saveur de Providence et de continuité organique !

Pour ce qui est de la pastorale bretonne à Quéven, gageons que le successeur du recteur actuel, l’abbé Zacharie Ambassa, du diocèse d’Ebolowa-Kribi au Cameroun, tout empreint du proverbial bon sens du clergé africain quant à l’inculturation du christianisme dans les cultures locales saura faire fructifier l’héritage de son prédecesseur.

Pour ce qui est de Ploemeur, une messe mensuelle (troisième vendredi du mois) était célébrée jusqu’ici à la chapelle saint Léonard et la messe de Noël en breton en l’église de Saint Pierre aux liens attirait de nombreux fidèles de tout le diocèse comme des environs. Le nouveau curé-doyen attend son installation pour étudier la nouvelle organisation des messes en breton.

Kenavo deoc’h, Aotrou person, ha labouret hoah hep arsav aveit Breizh hag er fé kristén.

Pennad skrivet gant Uisant Er Rouz evit Ar Gedour / article rédigé par Uisant Er Rouz pour Ar Gedour

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

Les Paotred Pagan en concert à l’église du Drennec le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minNe manquez pas le concert des Paotred Pagan, …

« AR MARC’H DALL » de Job an Irien et René Abjean, réenregistré et réédité en livre-CD

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min42 vloaz ’zo e skrive Job an Irien …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *