Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Musique / musik > [MUSIQUE DE NOEL] Myrdhin & les Noëls de Bretagne

[MUSIQUE DE NOEL] Myrdhin & les Noëls de Bretagne

Myrdhin.jpgNous avons découvert ce disque il y a 3 ans, mais il a été pressé en 1983. Il s’agit d’une commande des productions Vélia à Myrdhin, le célèbre harpiste, qui vient d’ailleurs de publier un opus sous le nom de “méditations celtiques”. Nous aurions pu faire nous même la présentation du disque de Noël, mais Marco Stivell en a commis une excellente sur un site, et qui résume bien l’esprit de cet album. Certains retrouveront des titres qu’ils ont entendu dans l’album de Yann Fanch Kemener dont nous avons fait la présentation il y a peu, mais Myrdhin donne son accent particulier à ce répertoire particulier. 

 

“Cette commande représente quelque chose d’important pour l’âme bretonne, car jamais projet similaire n’avait été publié auparavant. Les chants de Noël du pays font partie intégrante de cette culture, et il s’agit donc du premier disque en réunissant quelques-uns parmi les plus connus. Pour MYRDHIN, ce fut une expérience des plus enthousiastes tant lors de la réalisation que pour la reconnaissance, au point qu’il dirigera ce programme en tournée dans toute l’Europe pendant dix ans au mois de décembre, ce que personne d’autre n’a fait. 

Dans les notes du disque, l’écrivain breton bien connu (et regretté) Jean Sicard/Yann Brékilien explique en parlant au passé dans quel contexte on célébrait Noël en Bretagne, avant que la tradition germanique du sapin ne fasse son apparition. D’abord, cette fête chrétienne concordait avec ce qui représentait pour les anciens Celtes la fête de la lumière. Il y avait en particulier la tradition de la bûche, non pas celle que l’on mange, mais la plus belle prélevée dans la récolte de bois et mise de côté des mois à l’avance, qui était aspergée d’eau bénite et brûlée à ce moment-là dans la cheminée, devant toute la famille. Chacun entonnait alors les différents chants de louange à Jésus présents ici, comme “Petra Zo Henoz a-Nevez”/”Qu’y a t-il Ce Soir de Nouveau” et “Pe Trouz War an Douar ?”/”Que Se Passe t-il Sur Terre ?”, ou “Mabig Jezuz”/”Enfant Jésus”, très apprécié des cornouaillais et dont des paroles ont été reprises pour le “Kantik Evit Gouel Nedeleg”/”Cantique Pour la Veille de Noël” mis en musique par Jean-Louis Mayet dans les années 1920. Des chanteurs faisaient le tour des maisons par groupes et entonnaient le “Noelen Brehed”/”Le Noël de Brigitte”, mi-cantique mi-chanson, parlant de la présence de la déesse irlandaise de la fécondité, Brigitte auprès de la Vierge Marie lors de son accouchement. Seul “Neua” se démarque car toute en français, elle vient du pays gallo.

Pour ce disque, MYRDHIN est interprète vocal et accompagné à l’orgue par sa soeur Andréa Chauvet-Gesrel qui écrit aussi les harmonisations. Elle joue sur l’orgue de Moncontour qui est un instrument classique, mis à la place du romantique ce qui, comme nous le précisent les notes, tend à apporter lumière et mixtures plutôt qu’une lourdeur qui essaie d’imiter l’orchestre. Les nappes et bourdons dévoilent en effet une certaine force dans la brillance des sons et dans la simplicité de leurs nuances. Le jeu de l’organiste préfère une certaine suavité (un pic étant atteint sur “Noelen Brehed” où seul le bourdon se fait entendre) et même la bombarde occasionnelle se fera plus retentissante. A ce titre, Jean-Pol Huellou met ses capacités au service d’une présence toute aussi humble, se limitant à souligner la mélodie à la flûte comme à la bombarde (employée notamment pour “Mabig Jezuz” où elle reprend le thème de la marche d’Arthur). MYRDHIN chante d’une voix peut-être légèrement plus lyrique que d’habitude et ne joue d’aucune harpe, laissant ce soin à Zil. On peut remarquer facilement ses arpèges d’une grande pureté sur “Neua”, “O Pebez Burzud a Welan”/”Oh, Quelle Merveille Vois-Je”, et “Jezuz Dulcis Memoria”. 

Toutes les mélodies sont incontestablement belles, une mention particulière pour “Noelen Brehed”, “Neua” et “Pe Trouz War an Douar ?”. Même un non bretonnant amateur de cantiques saura apprécier la délicatesse de chacune et de ces atmosphères musicales tantôt “ouvertes”, tantôt mélancoliques mais toujours empreintes d’une lumière sacrée. Je me permets toutefois d’émettre d’un point de vue personnel, une petite réserve par rapport à cette réalisation. Bien que ce ne soit pas une oeuvre de MYRDHIN et que donc celui-ci a choisi d’offrir un univers musical différent, je pense que j’aurais préféré le tout avec un peu plus de harpe et un peu moins d’orgue, ma préférence allant, outre les morceaux susdits, à “Neua” et aux autres morceaux où les cordes jouées par Zil figurent. Noëls de Bretagne reste une expérience enrichissante pour tout bretonnant encore tourné vers le passé et la magie de Noël.”

 

AR GEDOUR ajoutera que l’écoute de ce disque est aussi une expérience enrichissante pour tout bretonnant enraciné dans son héritage, mais bien élancé dans son avenir et celui de la Bretagne. Ecouter ce disque, ce n’est pas uniquement visiter un muséum sonore, mais déambuler dans une Tradition bien vivante. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d’Ar Gedour.

Articles du même auteur

Bénir la crèche et les santons en breton

Dans les médias, nous trouvons actuellement des incitations à bénir crèches et santons. Ar Gedour …

les traditions de noel

[LORIENT] Korantin Denis présentera les traditions de Noël en Bretagne morbihannaise (20/12) – Entretien

Héritiers d’une longue tradition, les Bretons doivent profiter de la magie de Noël pour redécouvrir la dimension spirituelle de leurs racines et retrouver ainsi, chacun, leur part de merveilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *