Saints bretons à découvrir

N-D de Guadalupe pour une évangélisation inculturée

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

ND_Guadalupe.jpgComme Sainte Anne s’était exprimée en breton à Yvon Nicolazig en disant « Me zo Anna, Mamm Mari » (Je suis Anne, mère de Marie) dans son petit village qui deviendra Sainte Anne d’Auray, il existe un autre exemple « d’inculturation venant du Ciel », si nous pouvons nous permettre cette expression. Dans la conclusion de son discours du 12 octobre 1992, le pape Jean-Paul II appelle Marie « l’étoile de la première et de la nouvelle évangélisation » (§ 34). Cette expression a été explicitée dans son discours pour l’ouverture de la précédente conférence des évêques d’Amérique latine, en 1979. Ici, le pape insiste sur le thème de l’inculturation (il y consacre sa 4ème partie, § 20-24, en mettant l’accent sur la défense de l’homme et de son environnement). Il désigne alors Notre-Dame de Guadalupe comme étant le grand exemple d’évangélisation inculturée.

 

§ 20. Bien que l’Evangile ne soit assimilée à aucune culture particulière, il doit cependant inspirer et transformer de l’intérieur les cultures, en les enrichissant avec les valeurs chrétiennes qui découlent de la foi. […]

§ 23. La communication entre les gens est un générateur important de la culture, les moyens modernes de communication sociale jouent dans ce domaine une importance primordiale. […]
Des exemples de l’inculturation de l’Evangile consistent aussi en certaines manifestations socio-culturelles qui surgissent dans la défense de l’homme et de son environnement à la lumière de la foi. […]

§ 24. L’Amérique latine offre, en Notre-Dame de Guadalupe, un exemple d’évangélisation parfaitement inculturée.
En fait, dans la figure de Marie – depuis les débuts du christianisme dans le Nouveau Monde et à la lumière de l’Evangile de Jésus – se sont incarnées d’authentiques valeurs culturelles autochtones.

 

Dans le visage métissé de la Vierge de Tepeyac se résume le grand principe de l’inculturationune intime transformation des authentiques valeurs culturelles par leur intégration dans le christianisme et l’enracinement du christianisme dans les diverses cultures[1].

 


[1] Redemptoris missio, 52

Jean-Paul II,

Discours du 12 Octobre 1992,

pour la session d’ouverture de la quatrième Conférence générale de l’épiscopat latino-américain.

(Extraits § 20-24).

Source : www.mariedenazareth.com

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Proposez à votre paroisse un Noël avec des cantiques bretons

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLes réunions de préparation des messes de Noël …

Noëls bretons le 11 décembre à la basilique de Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minDécouvrez dimanche 11 décembre à Pontivy un concert …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *