Saints bretons à découvrir

ORDRE DE L’HERMINE : les décorés 2012

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

gwenn ha du.jpgHier se déroulait à Guingamp la remise du Collier de l’Hermine, une distinction remise chaque année à quatre personnalités engagées dans le rayonnement de la Bretagne, à des personnes ayant beaucoup oeuvré pour l’identité et la culture bretonne. Il tient son nom de l’ordre de chevalerie fondé par Jean IV de Bretagne. Remis en selle par le Celib dans les années 70, c’est l’Institut Culturel de Bretagne qui perpétuent cette tradition. 

En 2012, à la suite de personnes comme René Pleven, Henri Queffelec, Per Denez, Polig Montjarret, Veffa de Bellaing, Herry Caouissin, Glenmor, Per-Jakez Helias, Yann Poilvet, Yvonig Gicquel, Alan Stivell, Joseph Lec’hvien,  Goulc’han Kervella, Lena Louarn, Dan ar Braz, Yann Fanch Kemener, Donatien Laurent, Annaïg Renault, et bien d’autres, c’est donc au tour des Frères Morvan de recevoir le Collier de l’Hermine, mais aussi à Yvonig Le Merdy, Yves Laîné, et Albert Boché, tous engagés pour la Bretagne.

Les Bretonnants connaissent bien Albert Boché, linguiste intervenant notamment sur les ondes de Radio Bro Gwened (que vous pouvez écouter ci-contre) pour populariser la langue bretonne. Il a créé de nombreux mots pour le breton usuel, le breton quotidien. Il a donc été décoré pour tout le travail linguistique effectué jusqu’à aujourd’hui. Son approche du breton est donc ici récompensée. Notons un passage qui en intéressera plus d’un : « Il faut que les Vannetais défendent leur langue, car le zh existe dans le breton unifié ! » et « La Bretagne sans langue bretonne n’existe pas en tant que pays celtique. Le breton est nécessaire pour garder l’esprit du Pays… Vive le breton incluant le vannetais… » Cette invitation, nous la transcrivons ici en français pour que chacun, si ce n’est déjà le cas, puisse se rendre compte qu’il nous revient d’apprendre le breton pour garder l’esprit du Pays, le préserver, le projeter dans le siècle à venir, et que personne ne le fera à notre place ! Mais cette invitation est aussi une invitation a accepter les différences des idiômes, même au sein d’une langue unifiée.

Yvonig Le Merdy, militante de Diwan, est aussi un des piliers d’Emglev Bro an Oriant, association phare de l’animation culturelle bretonne du Pays de Lorient, rayonnant bien au-delà de la simple ville de Lorient, notamment grâce aux Deizioù. Décorée personnellement, elle n’a pas oublié nombre de ceux qui oeuvrent autour d’elle, et elle a ainsi su parler de tous ceux qui participent à la vie culturelle bretonne, parler de Diwan, d’Emglev bien sûr, mais aussi de Coop Breizh, de la Tavarn ar Roue Morvan (lieu incontournable) sans oublier une mention aux Bleimor, que nous évoquions ici il y a quelques jours.

Les Frères Morvan ne sont plus à présenter : les représentants de la tradition musicale du Kan ha Diskan ont su exposer le chant breton au-delà de la Bretagne, au-delà même des festoù-noz. Et même si Fañch Morvan a disparu il y a peu, rejoignant son frère aîné au Paradis Breton, il était sans nul doute présent avec ses frères pour recevoir le collier. A noter qu’ils ont terminé leurs remerciements par « Breizh ne veùo ket hep ar brezhoneg » (La Bretagne ne vivra pas sans le Breton !). Tout un programme.

Enfin, Yves Laîné, qui est membre de l’Institut Culturel de Bretagne, est écrivain (on lui doit plusieurs ouvrages tant économiques qu’historiques ou romans) et militant de la Bretagne à 5 départements.

Plus d’informations sur l’Institut Culturel de Bretagne et l’Ordre de l’Hermine en cliquant ici.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *