Saints bretons à découvrir

Pedenn da-geñver ur c’houlz darreuziad (Tennet eus ar Rituale Romanum)

Voici la prière pour les temps d’épidémie, tirée du Rituel Romain et proposée en breton, latin, français par Tiegezh Santez Anna, dont vous pouvez retrouver le site internet en cliquant ici. Cliquez sur les langues pour voir apparaître le texte.

Si elle est normalement dite par un prêtre, en ces temps de confinement vous êtes invités à la réciter, particulièrement l’oraison finale, devant un crucifix chez vous.

Pedenn e brezhonegPrière en latinPrière en français
. Aotrou, na rit ket ouzhimp hervez hor pec’hedoù.
. Ha n’hor c’hastizit ket hervez hon digevionderioù.
. Hor skoazellit, o Doue, hor Salver.
. Hag evit klod hoc’h anv, Aotrou, hon dieubit.
. Aotrou, n’ho pet ket soñj eus hon digevionderioù kozh.
. Ho trugarezioù d’hon diaraogiñ hep dale, dre ma’z omp kaset d’an dienez vrasañ.
. Pedit evidomp sant Sebastian.
. Ma vimp lakaet dellezek eus grataennoù ar C’hrist.
. Aotrou Doue, selaouit ouzh va fedenn.
. Ha va garmadenn da sevel betek ennoc’h.
. An Aotrou Doue ganeoc’h.
. Ha gant ho Spered.
Pedomp.
Selaouit ouzhimp, o Doue hor Salver, ha dre erbederzh an Itron Varia gwenvidik ha klodus bepred Gwerc’hez, Mamm Doue, hag hini sant Sebastian, ho merzher, hag hini an holl sent, dieubit ho pobl diouzh spouronoù ho taeroni hag he frealzit gant donezonù ho trugarez.
Bezit aotreüs, Aotrou, ouzh hon aspedennoù ha louzaouit landrennoù hor c’horfoù hag hon eneoù, evit ma vezimp bepred, ha ni bet gwellaet diouzh seurt drougoù, el levenez dre gwered ho pennozh.
Ho pediñ a reomp, Aotrou, da c’hrataat dimp gweredoù hor pedenn dilorc’h ha da bellaat gant madelezh ar vosenn hag ar marv evit ma kompreno ha ma kantaezo kalon mab-den e tinaou seurt reuzioù eus ho taeroni hag e paouez ar re-se dre ho trugarez. Dre hon Aotrou Jezuz-Krist ho Mab a vev hag a ren ganeoc’h a-unan gant ar Spered Glan, Doue a-holl-viskoazh da virviken. Amen.
Neuze e ro ar beleg ar bennozh (gant relegenn ar Groaz Santel) en ur lavarout :
Bennozh an Doue hollc’halloudek : an Tad hag ar Mab hag ar Spered Santel da ziskenn warnoc’h ha da chom bepred ennoc’h.
. Amen.
℣. Dómine, non secúndum peccáta nostra fácias nobis.
. Neque secúndum iniquitátes nostras retríbuas nobis.
℣. Adjuva nos, Deus, salutáris noster.
. Et propter glóriam nóminis tui, Dómine, líbera nos.
℣. Dómine, ne memíneris iniquitátum nostrárum antiquárum.
. Cito antícipent nos misericórdiæ tuæ, quia páuperes facti sumus nimis.
℣. Ora pro nobis, sancte Sebastiáne.
. Ut digni efficiámur promissiónibus Christi.
℣. Dómine, exáudi oratiónem meam.
. Et clamor meus ad te véniat.
℣. Dóminus vobíscum.
. Et cum spíritu tuo.
Orémus.
Exáudi nos, Deus salutáris noster : et intercedénte beáta et gloriósa Dei Genitríce María semper Vírgine, et beáto Sebastiáno Mártyre tuo, et ómnibus Sanctis, pópulum tuum ab iracúndiæ tuæ terróribus líbera, et misericórdiæ tuæ fac largitáte secúrum.
Propitiáre, Dómine, supplicatiónibus nostris: et animárum et córporum medére languóribus : ut remissióne percépta, in tua semper benedictióne lætémur.
Da nobis, quæsumus, Dómine, piæ petitiónis efféctum : et pestiléntiam mortalitatémque propitiátus avérte ; ut mortálium corda cognóscant, et te indignánte tália flagélla prodíre, et te miseránte cessáre. Per Dóminum nostrum Jesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti Deus, per ómnia sæcula sæculórum.
Amen.
Ultimo benedicit (cum Refiquia S. Crucis), dicens :
Benedictio Dei omnipoténtis, Patris, et Filii, et Spiritus Sancti, descéndat super vos, et máneat semper.
. Amen.
. Seigneur, ne nous traitez pas selon nos péchés.
. Et ne nous punissez pas selon nos iniquités.
. Aidez-nous, ô Dieu notre Sauveur.
. Et pour la gloire de votre nom, Seigneur, délivrez-nous.
. Seigneur, ne vous souvenez pas de nos anciennes iniquités.
. Que vos miséricordes nous préviennent sans délai, parce que nous sommes réduits à la dernière misère.
. Priez pour nous, saint Sébastien.
. Afin que nous puissions obtenir les promesses du Christ.
. Seigneur, exaucez ma prière.
. Et que mon cri parvienne jusqu’à vous.
. Le Seigneur soit avec vous.
. Et avec votre esprit.
Prions.
Exaucez-nous, ô Dieu notre Sauveur, et par l’intercession de la bienheureuse et glorieuse Marie Mère de Dieu toujours Vierge, et du bienheureux Sébastien votre martyr, et de tous les saints, délivrez votre peuple des terreurs de votre indignation et rassurez-le par les dons de votre miséricorde.
Soyez propice, Seigneur, à nos supplications et remédiez aux langueurs de nos corps & de nos âmes, afin que délivrés de ces maux, nous soyons toujours dans la joie par un effet de votre bénédiction.
Nous vous prions, Seigneur, de nous accorder l’effet de notre humble prière et d’éloigner avec bonté la peste et la mortalité, afin que les cœurs des hommes comprennent et sentent que de tels fléaux procèdent de votre indignation et cessent par votre miséricorde. Par Notre Seigneur Jésus-Christ, ton Fils, qui avec toi vit & règne en l’unité du Saint Esprit, Dieu pour tous les siècles des siècles.
Amen.
Enfin, le prêtre bénit avec la relique de la Sainte Croix, en disant :
Que la bénédiction du Dieu tout-puissant : du Père, & du Fils, & du Saint-Esprit, descende sur vous et demeure toujours en vous.
. Amen.

Faire un don à la Fraternité de Lann Anna

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Istoerioù Breizh “Le Retour D’ARTHUR”

 Nicolas Graignic continue son travail de vulgarisation de l’Histoire de Bretagne. Ici il se …

[SAINTE ANNE D’AURAY] Cet été, le Grand Pardon s’adapte aux contraintes sanitaires.

Retrouvez toutes les informations sur le Grand Pardon de Sainte Anne 2020 ci-dessous.⚠️ Grand Pardon sur inscription, dans la mesure des places disponibles. Toute personne non inscrite ne pourra pénétrer sur le sanctuaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *