Saints bretons à découvrir

[PLUVIGNER] Yvon Palamour vient de décéder

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Alors que le championnat des sonneurs a lieu à Gourin ce week-end, le monde des sonneurs et de la musique traditionnelle est en deuil.

Agé de 86 ans, Yvon Palamour est décédé vendredi après-midi. Il a fait un malaise alors qu’il était au volant de sa voiture à Mériadec. Il a été un très grand sonneur et un ébéniste hors pair. Ses obsèques seront célébrées mardi 4 septembre 2018.

 

Yvon Palamour est né en 1932 à Paris de parents bretons. Sorti major de l’école Boulle en 1953, il s’installe comme ébeniste et travaille dix ans dans la capitale française avant de revenir à Pluvigner, ville qu’il a connu pendant la Seconde guerre mondiale. Il s’y installe en 1967 puis relancera le bagad de Pluvigner.

Grand sonneur, il organise des concours de sonneurs de couple et sensibilise des sonneurs à l’intérêt pour les binious et bombardes en gammes non tempérées. Il participe également au chœur d’hommes bien connus Paotred Pleuigner.

Il a été enseignant au centre de promotion des artisans de Bretagne, à Vannes, pendant une vingtaine d’années, donnant des cours à des artisans qui souhaitaient se perfectionner.

L’ancien ébéniste a également mené une étude sur le mobilier ancien de Bretagne. Pour ses recherches, il a reçu, en 2015, le collier de l’ordre de l’hermine de la part de l’Institut culturel de Bretagne. Il a également écrit un livre sur le mobilier breton. Il est intéressant de rappeler qu’en 1964, Jord Cochevelou, le Père d’Alan Stivell, souhaitant recréer la harpe bretonne du Moyen Âge, construit une harpe dotée de cordes métalliques : cette première harpe « bardique » est construite en petite série par Yvon Palamour, dont les cordes en bronze imprègnent profondément le « son Stivell ».

Il faisait partie de l’association Dazont ar Glad dont nous vous avons déjà entretenu sur Ar Gedour, en tant que référent scientifique en mobilier traditionnel de Dazont ar Glad. Cette association est basée à Ti ar Vro de Vannes et œuvre à la promotion de la culture bretonne en pays vannetais.

Considéré comme un passeur de mémoire, il aura marqué la culture bretonne par son engagement. Roland Becker confie sur Facebook : « le roi de la musique vannetaise vient de quitter la scène […] Nous avons perdu le patriarche et le roc du Vannetais ». C’est à, travers tous les témoignages que l’on retrouve sur les réseaux sociaux, le sentiment qui transparaît dans le milieu culturel breton.

Les funérailles d’Yvon Palamour seront célébrées mardi 4 septembre 2018 à 14 h 30 à l’église de Pluvigner.

Photo vers 1965 : Yvon Palamour (bombard) et Alain Le Buhé (poch binieù) – Photo publiée par Roland Becker sur Facebook et reprise sur Ar Gedour avec son aimable autorisation. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

Le Tro Breiz consacré au sacré coeur

Gouel Kalon Sakr Jezuz / Solennité du Coeur Sacré de Jésus…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min Kalon sakret Jezuz, intanet me halon ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *