Saints bretons à découvrir

Des tombes profanées à Brennilis ( Diocèse de Quimper & Léon)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
© Muriel Le Morvan l Des tombes dégradées dans le cimetière de Brennilis

Brennilis est cette petite commune du Finistère, bien connue pour sa centrale nucléaire qui devait poser du souci de concurrence déloyale à l’Ankoù. La légende disait en effet que ce dernier circulait toute la nuit à travers le Yeun Elez sur un chariot grinçant, nommé Karrig an Ankou : entendre grincer les roues ou croiser en chemin le sinistre attelage étaient alors les signes annonciateurs de la mort d’un proche.

Ce dernier doit fulminer encore car ce qu’il y avait de plus sacré ne l’est plus aux yeux de quelques « déséquilibrés » qui ne se soucient plus guère de troubler le repos éternel de « ceux qui ont été » en profanant leur dernière demeure.

Samedi soir, une femme qui se rendait au cimetière de Brennilis a constaté des dégâts sur plusieurs tombes. Au total, une douzaine d’entre elles ont été vandalisées, nous relate France 3 Bretagne, et une trentaine d’après Ouest-France, rapportant les propos du maire de la commune Alexis Manac’h :

« Les dégâts sont importants, croix renversées, marbres brisés et renversés, au total une trentaine de tombes ont été dégradées. C’est révoltant. On ne comprend pas très bien ce qui a pu passer par la tête de ces gens », déplore-t-il.

Des croix ont été renversées, des plaques cassées. Certaines auraient même fait l’objet d’une tentative d’ouverture. Aucune inscription n’a été trouvée sur les tombes. Le maire aussitôt alerté s’est rendu sur place puis a porté plainte auprès de la gendarmerie qui enquête sur cette profanation.

Habitant de Morlaix, Patrick a grandi à Brennilis. Après avoir appris ces dégradations, il est venu avec ses soeurs vérifier les tombes familiales. Pour eux pas de dégâts mais la stupeur est immense. France 3 était sur place :


Tombes dégradées à Brennilis : la réaction de Patrick

Le maire qui a été contacté, a précisé que ces dégradations ne ciblaient pas une famille ou un certain type de tombe en particulier. Le procureur de Quimper a ajouté que les investigations prendront un peu de temps avant que l’on puisse déterminer s’il s’agit d’un acte gratuit ou à connotation satanique.

Disons-le.. au-delà du vandalisme, il s’agit là encore d’une profanation. Mais sans doute l’acte d’un déséquilibré, nous rapportera-t-on probablement par la suite.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

[INGUINIEL] La chapelle de Locmaria sert pour le tournage d’un clip titré… « Jésus Chien »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minSi les chapelles sont bien souvent désertées par …

[POINT DE VUE] Langue bretonne : où est véritablement le communautarisme ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a quelques jours, je me rendais …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.