Saints bretons à découvrir

Quand feront-ils leur mea culpa ailleurs que sur la poitrine des autres

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Lu dans Bleun Brug de janvier 1969 (N° 175) : 

 

« Quand donc des laïcs, qui dans les villes autant que dans les campagnes, et plus que dans les campagnes, continuent à réclamer des prêtres, des « bonnes soeurs » et des chers frères, un effort qu’ils donnent déjà, arriveront-ils à prendre conscience et mesure de l’effort qu’eux-mêmes devraient fournir, au lieu de rendre les autres responsables de la détresse actuelle d’une langue qu’ils prétendent apprécier, servir et même défendre contre les fossoyeurs de leur civilisation parmi lesquels, à mon avis, ils sont les plus dangereux dans leur aveuglement et leur inertie ?…

Quand feront-ils leur mea culpa ailleurs que sur la poitrine des autres ? *

Quand cesseront-ils de compter sur le miracle venant de l’extérieur, serait-ce de Paris et de ses administrations, quand la réponse et le remède au mal se trouve dans leur esprit, leur coeur, leur bouche, leurs mains et leur poche ? 

Seul Dieu le sait, qui comprend les Bretons autant que les autres et sans moins les aimer. » 

 

Encore des archives qui dans leur contenu n’ont pas vraiment perdu de leur actualité. La Bretagne aujourd’hui a besoin de Bretons qui se lèvent pour Dieu et pour la Bretagne. Cela ne peut rester dans des voeux pieux. Et ceux qui pensent reléguer le religieux dans les recoins d’un cairn se fourvoient. Remplissons d’abord nos églises, investissons-nous partout en commençant évidemment par prier et par faire comprendre que sans Dieu, rien ne pourra marcher. 

Ar Gedour essaie d’y travailler. Pour nous aider dans nos actions, n’oubliez pas que vous pouvez participer à notre Skodenn Feiz ha Breiz en cliquant ici

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

le-pardon-de-sainte-barbe-perdu-de-sa-ferveur

LE 30 JUIN 2024, LE PARDON DE SAINTE BARBE AU FAOUËT INNOVE

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minIl y a un an, je lançais « Booste …

chapelle saint leonard ploemeur

[Plañvour / Ploemeur] OFERENN E BREZHONEG | MESSE EN BRETON du 21/06/2024 ✝️

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Evel kustum, an trivet gwener ar miz, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *