Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Bon-Repos, l’histoire et la légende

Bon-Repos, l’histoire et la légende

Connaissez-vous le Son et Lumière de Bon-Repos, non loin du Lac de Guerlédan ? 

Un soir de 1986, un groupe d’amis passe devant l’abbaye de Bon-Repos en ruine et menaçant de s’écrouler. Ils décident de commencer un immense chantier de nettoyage et de restauration dès le lendemain. C’est le début de Bon-Repos. Au cours de cette même année, ils créent l’association des «Compagnons de l’Abbaye de Bon-Repos» ayant pour but la restauration du monument.
Rapidement, une idée de son et lumière prend forme afin d’animer le site. Pour le mettre en oeuvre, l’association «Son et Lumière de l’Abbaye de Bon Repos» est créée en 1988. D’une durée de 20 minutes et réunissant une quarantaine de bénévoles, ce premier spectacle attire 1 200 personnes.
En 1993, l’association «Son et Lumière de l’Abbaye de Bon Repos» devient R.A.C.IN.E.S D’ARGOAT (Rencontres Associatives et Culturelles d’INtérêt Economique et Social d’Argoat). Elle a pour objectif de valoriser le territoire d’Argoat, de rassembler les personnes et de favoriser les rencontres à travers la mise en oeuvre de spectacles vivants, et, plus largement, d’animations artistiques et culturelles portant un intérêt économique et social pour le territoire. En 2017, l’association organise sa 30ème édition.

 

bon reposLE DOMAINE DE BON-REPOS, Un écrin pour le Son et Lumière

Au bord du canal de Nantes à Brest, l’abbaye cistercienne de Bon-Repos vous accueille pour une halte réparatrice, culturelle et historique dans un environnement unique : forêt de Quénécan, gorges du Daoulas, allées couvertes de Liscuis datant de 3 000 ans avant JC…
Fondée en 1184 par Alain III de Rohan et Constance de Bretagne, elle connut des siècles de prospérité et périodes de crises auxquels la Révolution mit un point final. Vendue comme bien national, elle tomba peu à peu en désuétude, jusqu’à devenir carrière de pierre. C’est en 1986 qu’une poignée de passionnés, fondent l’association des «Compagnons de l’abbaye de Bon-Repos» pour relever ce bâtiment du 18e siècle et lui redonner sa place culturelle en Centre-Bretagne.

 

LE SPECTACLE 2017

Bon-Repos, l’histoire et la légende : un grand spectacle joué par 350 figurants sur une scène de 2 hectares. En 2016, 12 000 spectateurs ont vu le Son et Lumière. Rythmées par une envoûtante bande musicale et des effets pyrotechniques, illustrées par des projections monumentales
sur la façade de l’abbaye, les scènes vous entraînent dans un spectacle haletant, riche en émotions, où l’inattendu vous attend. Une aventure humaine qui fête cette année ses 30 ans !

L’association Racines d’Argoat est heureuse de vous présenter une nouvelle version de son spectacle, avec de nouveaux personnages, une nouvelle trame… Un nouveau scénario  : Grand Thua, l’âme de Bon-Repos, sort de son sommeil millénaire. Fanch et Yffig, personnages du quotidien, sont à l’origine de ce trouble. Lors d’une partie de pêche, ils ont, par maladresse, vidé le lac où sommeillait le géant de pierre. Pour réparer cet accident et trouver l’élément brisé, Dame Luciole, gardienne du lac endormi et de la mémoire, les incite à mener une quête à travers les âges, les transportant d’un univers à l’autre, d’une époque à l’autre. Qu’a-t-il été rompu lors de cette partie de pêche ? Seuls nos deux amis ont la réponse…

Un spectacle original de Jean-Paul Le Denmat, adaptations de Racines d’Argoat, sur une trame et des personnages originaux de Loïc Baylacq et Xavier Lesèche, avec les voix de Gilles Servat, Franck Jégoux, Philippe Hoyaux et Isabelle Sampéré.

Et vous pourrez tenter de gagner des places pour ce superbe son et lumière grâce à notre Grand jeu de l’été. Rendez-vous sur Ar Gedour dans quelques jours pour en savoir plus. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

tableronde07

[TRIBUNE LIBRE] A quand un Puy du Fou breton ?

Du Puy du Fou à un  Puy du Faou, il n’y a qu’un pas… et une …

Le bagad Tri Bleiz et les Scouts d’Europe

A l’occasion du rassemblement des scouts et guides d’Europe qui aura lieu le 8 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *