Saints bretons à découvrir

Retour sur « Lire à l’abbaye 2015 »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

Il existe maintenant une manifestation littéraire incontournable en Bretagne : « Lire à l’Abbaye ».

La seconde édition avait lieu, comme la première, chez les moines bénédictins de Kergonan, commune de Plouharnel, près de Carnac, en Morbihan, qui en sont les initiateurs, durant le week end dernier, du 17 au 19 juillet.

C’était le lieu où il fallait être, entre les Vieilles Charrues de Carhaix et le Cornouaille de Quimper, le salon du livre chrétien réunissait là bien du beau monde ! …

Jugez-en : avec de l’invité d’honneur, le Cardinal Robert Sarah, lui-même, en personne, venu tout droit du Vatican – il y est tout simplement, depuis le mois de novembre dernier, le Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, l’un des neuf congrégations de la Curie Romaine – pour dédicacer son livre d’entretien avec  Nicolas Diat, Dieu ou Rien : Entretien sur la foi, Librairie Arthème Fayard,‎ février 2015, 424 pages.

Il y avait également, je cite dans le désordre :

– Le padre Christian Venard, en soutane, croix pectorale et décorations pendantes, aumônier des paras, un prêtre à la guerre, chez Tallandier, très présent sur Facebook ; je peux témoigner que, tout personnage de roman qu’il soit, il n’est pas virtuel : il m’a formellement autorisé à le toucher et même à la prendre en photo, mais il n’a pas voulu que je la publie …

– A côté de lui : Philippe Maxence, le directeur des éditions de l’Homme Nouveau, sous la direction duquel vient de paraitre, dans la collection FOCUS (ne pas oublier de prononcer le « S » final), un petit opuscule : face à la fièvre Charlie, des catholiques répondent, à la rédaction duquel le Père Venard a contribué, mais aussi, je les ai croisés sur site, et seuls l’affluence de leurs admiratrices combinée avec ma timidité maladive m’ont empêchés de les aborder plus avant. Il s’agit de :

– Jean de Viguerie pour, notamment, son dernier livre : histoire du citoyen, paru en 2014 chez Via Romana

– Et le professeur Xavier Martin que j’avais eu plaisir à écouter aux Journées Paysannes à Souvigny en 2004, année du bicentenaire du code napoléon. Son dernier livre, paru en 2014 aux éditions Dominique Martin Morin s’intitule tout simplement : Naissance du sous-homme au cœur des Lumières – Les races, les femmes, le peuple. Tout un programme…

Bon, je ne vais pas vous énumérer toutes les personnalités croisées assises derrière leurs livres respectifs, depuis Brunor, l’eugénie de la BD, jusqu’à Fabrice Hadjaj, le génie de la philosophie, sorte de Maurice Blondel en plus rock, en passant par Jean Sevillia, le Stéphane Bern de l’édition, Reynald Secher, le vengeur de la Vendée et tant d’autres…

Une mention spéciale toutefois à Marc Fromager, directeur pour la France d’AED (aide à l’Eglise en détresse), rencontré sur le parking de l’abbaye à la recherche de réseau suffisant pour son portable. Son prédécesseur, Didier Rance, est, avec ceux cités ci-dessus, l’un des contributeurs à la réponse face à la fièvre Charlie, dont, encore une fois, je vous recommande la lecture (125 pages, 9 €, quel dommage qu’il n’ait pas été proposé à la vente sur place !!)

Le Père Raphaël d’Anselme, recteur de la paroisse de Saint Patern à Vannes, qui s’apprête à accueillir pour la messe d’envoi du dimanche 2 août, un petit millier de pèlerins du Tro-Breiz en route pour le siège de saint Corentin à Quimper, encore un lieu où il faudra être… Le Père d’Anselme est un des auteurs de la série de catéchisme pour enfant, les trois blancheurs édité par la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre.

Et enfin, chaleureux, mais respectueux, remerciements aux RR PP Francisco, le bibliothécaire attitré de l’abbaye, à son patron, Dom Philippe Piron, Père Abbé de Kergonan, qui ont eu la gentillesse de nous accueillir, sans oublier son prédécesseur, Monseigneur Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, qui répond, aux éditions Empreintes, à 100 questions que lui ont posés, entre 2007 et 2010, Marc Bradfer et Fabienne Giard.

Impossible de clore ce trop rapide compte rendu sans remercier également Catherine Bertrand-Gannerie, ma camarade de fac de théologie au Vincin à Arradon, succursale de la Catho d’Angers, un des auteurs préférés des éditions Tequi pour la jeunesse. C’est elle qui m’a incité à braver les bouchons et embouteillages d’un week end de vacances ensoleillées à l’orée de la presqu’île de Quiberon pour me frotter à une toute petite partie de l’élite intellectuelle française, soit dit sans flagornerie aucune, tant il est vrai que réfléchir et faire réfléchir reste une activité privilégiée qui vaut largement la peine d’être racontée.

Mon rêve : foin de l’Académie Française, c’est d’être parmi les invités du prochain salon de Kergonan.

Demain, promis, je me mets à écrire…

À propos du rédacteur Yves Daniel

Avocat honoraire, il propose des billets allant du culturel au théologique. Le style envolé et sincère d'Yves Daniel donne une dynamique à ses écrits, de Saint Yves au Tro Breiz, en passant par des chroniques ponctuelles.

Articles du même auteur

La chapelle Saint Yves du collège Jules Simon de Vannes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 16 minConstruite de 1661 à 1685, la chapelle du …

Comment le Christ a, au cours de sa passion, assumé maladie et vieillesse qui ne l’ont pas affecté

Amzer-lenn / Temps de lecture : 15 min« Ce qui n’est pas  assumé, n’est pas sauvé » …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.