Saints bretons à découvrir

La signification de Noël, par le Père Corentin Sanson (article bilingue)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Pennad e brezhonegArticle en français

Arruet Nedeleg, poent eo fardañ boued, prenañ profoù ha gervel ar familh ! Ur pezh mel gouel e vo graet gant darn vrasañ ac’hanomp met daous hag ez eo an dra nemetañ a zo da Nedeleg ? Sañset eo ur gouel relijiel ivez, lidet aboae kantvedoù hag er bed a bezh. Perak e vez lidet Nedeleg ? Peseurt talvoud a zo d’ar gouel ? Piv a lid Nedeleg ? Ar goulennoù se a vo respontet, e touez reoù all gant Tad Kaou Sanson, beleg e barez Kemper.

Un atersadenn kaset da benn gant Glenn Piriou, da zizoloein war Radio Kerne.

Noël est arrivé, il est temps d’acheter des cadeaux, de préparer a manger et d’appeler la famille ! C’est une sacrée période de fête pour la plupart mais est-ce seulement une période de fête ? C’est aussi normalement une célébration religieuse, fêté depuis des siècles à travers le monde. Pourquoi est-ce qu’on célèbre Noël ? Qui le célèbre ? Les réponses a ces questions ainsi que d’autres donnés par Père Corentin Sanson, prêtre a la paroisse de Quimper.

Interview menée par Glenn Piriou, à découvrir sur Radio Kerne.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Les messes en breton du 26 au 28 juillet 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minSetu amañ roll an oferennoù e brezhoneg pe …

[KERANNA] Un oferenn e brezhoneg evit Gouel Santez Anna

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’ar 26 a viz Gouere, deuit niverus da …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *