Saints bretons à découvrir

St Nectan de Hartland, ermite et martyr

nectan.pngL’un de nos deux hagiographes, ici GF Hacherez, vous propose aujourd’hui d’en savoir plus sur ce saint, fêté le 17 juin, et considéré comme protecteur des bovins.

 

Origine du nom : Dans la mythologie celtique Nectan ou Nectoc est le dieu des eaux douces et tuteur des sources de la connaissance et de la sagesse. Il y a peut-être un lien entre le nom de la divinité païenne et la vie du saint, l’eau, le puits… Un manuscrit du XI° siècle, trouvé à Gotha, fait état de son hagiographie. Il est souvent confondu avec son homonyme de Gien.

 

Nectan est né en 468.. Il est l’aîné des 24 enfants du roi Brychan de Brecon (Conan Mériadec pour les bretons) venu d’Irlande et installé au Pays de Galles en 423. Ce saint roi et sa sainte progéniture vont partir à l’évangélisation de la Grande-Bretagne.

Très jeune il décide de devenir moine, en entendant l’histoire de St Antoine dans le désert égyptien. Il vit en solitaire à Stoke en Forêt de Hartland dans le Comté de Devon. Cependant son frère et ses soeurs le visitent une fois par an dans l’après Noël.

En 510, le berger Huddon ayant égaré ses truies reproductrices d’une grande valeur, dans la forêt, arriva à l’ermitage du saint. Celui-ci devinant sa quête, lui indiqua l’emplacement où les animaux s’étaient réfugiés. Pour le récompenser Huddon lui donna deux vaches.

Quelques semaines plus tard, deux passants volent les vaches du saint. S’en apercevant et connaissant sa forêt, le saint poursuit les larrons et les interpelle. Pour toute réponse, les brigands, d’un coup de glaive, décapitent Nectan. La légende raconte que se sentant fatigué, Saint Nectan ramassa sa tête, rentra chez lui pour s’effondrer sur la nacelle de son puits.

Aujourd’hui encore, on peut voir les traces de son sang sur la pierre. Des digitales y repoussent depuis régulièrement. L’un des voleurs mourut sur le champ et l’autre devint aveugle.

 

Au Moyen Age un culte est rendu autour de ce puits et une chapelle y est érigée. Des pèlerinages y aboutissent. Les rois saxons, puis les seigneurs normands entretiendront son culte. Des églises lui sont consacrées, l’église tour à Stoke de Hartland, Saint Nectan de Welcombe à 11 km de Bude, Saint Nectan près de Morenstow.

 

____________________

Sources: The History and Héritage Accommodation (2007) – BP orthodoxe de St Michaels d’Audley et Dresde ( Juin 2011) – Recherches: HACHEREZ GF 

Première diffusion de cet article le 17/06/2013

À propos du rédacteur GF Hacherez

Hagiographe reconnu, il met à la disposition d'Ar Gedour ses nombreux travaux sur les vies de saints, méconnues du grand public

Articles du même auteur

saint gerbold

Saint Gerbold, Evêque de Bayeux

Son culte est très présent en Normandie, mais on ne sait que peu de chose …

Saint Beunon, vitrail

Saint BEUNON, Abbé de Clynnog-Fawr

Sa biographie : Il naquit en 545 en Powys dont son grand-père aurait été le prince. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *