Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Sul ar Bleuniou hag ar Basion (B) : Donedigez Jezuz da Jeruzalem

Sul ar Bleuniou hag ar Basion (B) : Donedigez Jezuz da Jeruzalem

dimanche des rameaux

Mk 11, 1-10 (B)

Pa oe erruet Jezuz hag e ziskibien tost deuz Jeruzalem, e-kichenn Betfaje ha Betani, dirag Menez an Olived, e oe kaset gantañ daou euz e ziskibien, en eur lavared dezo :

— « It d’ar vourhadenn a zo dirazoh. Kerkent hag eet e-barz e kavot eun azenig ouz ar stag, ha n’eus bet c’hoaz dén azezet warnañ. Distagit ha digasit anezañ ganeoh.

 « Ma houlenn unan bennag ouzoh : « Petra emaoh oh ober aze ? », respontit : « An Aotrou e-neus ezomm anezañ ». Ha dioustu e vo lezet da zond ganeoh ».

 Mond a reont eta, hag e kavont eun azenig ouz ar stag e-kichenn eun nor, er-mêz, war ar ru, hag e tistagont anezañ. 5 Tud a oa eno, hag a houlennas outo :

— « Da ober petra emaoh o tistaga an azenig-se ? »

Int-i da respont evel m’e-noa lavaret Jezuz, hag e lezer anezo da ober. Digas a reont an azenig da Jezuz, ha taoler o mantilli war e gein hag eh azezas Jezuz warnañ.

Leda a reas e-leiz a dud neuze o mantilli war an hent, ha lod all bodou bet trohet ganto er parkeier. 9 Koulz ar re a gerze e penn a-raog hag ar re a zeue warlerh, e youhent a-bouez-penn :

« Hozanna ! Benniget an hini a zeu en ano Doue !
 « Benniget ar Rouantèlèz a zo o tond, hini David on Tad.
« Hozanna el lehiou uhel ! »

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Aet eo an Tad Armel de la Monneraye d’an Anaon / Décès du Père Armel de la Monneraye

Le Père Armel de la Monneraye vient de décéder à l’âge de 47 ans, dans …

Festival Interceltique Lorient

Le Festival Interceltique de Lorient recherche des bénévoles

Les pardons et les festivals doivent beaucoup à leurs bénévoles, car sans eux, il est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *