Un beau cantique breton pour le mois de Marie : ‘Eit digor miz Mari/Pour ouvrir le mois de Marie :.

vierge marieEn ce mois de mai, mois voué à la Vierge Marie, alors que les fidèles attendent toujours avec impatience la reprise du culte public, chantons un cantique autrefois très populaires dans les campagnes vannetaises.pour honorer la Vierge en ce mois de mai.

Un cantique qu’on pourrait considérer comme naïf, mais qui sous des dehors enfantins renferme une profonde spiritualité mariale.

Ce cantique, jadis très connu est hélas comme beaucoup d’autres tombé dans l’oubli. Il fut écrit à l’origine par le R.P Jacques Larboulette, jésuite de Vannes originaire de Plouhinec (1806-1892). Les paroles furent révisées par l’abbé Pierre le Goff (1869-1941) et le chanoine Mathurin Le Priellec  (1869-1945, chanoine titulaire de la cathédrale de Vannes) principaux artisans du renouveau des cantiques bretons dans les années 20-30.

La mélodie, est tirée du Barzazh Breizh,: recueil de chants populaires bretons collectés par Théodore Hersart de La Villemarqué de son nom de plume Kervarker (1815-1895):(Ar Chouanted : les Chouans) La 1ère édition en est parue en 1839. Cette mélodie est restée quelque peu connue, car une adaptation française en a été faite par le P. Jean Servel (père oblat de Marie Immaculée : 1912-1981)

Ces adaptations françaises de cantiques bretons paraissent aujourd’hui bien misérabilistes surtout sur le plan littéraire et spirituel bien qu’elles aient eu leur heure de gloire dans les années 60, elles ont toutefois le mérite d’avoir conservé d’anciennes mélodies qu’on peut de nos jours se réapproprier.

Voici la version vannetaise corrigée de 1922 :

 

Paroles : R.P Jacques Larboulette, jésuite de Vannes originaire de Plouhinec (1806-1892), corrigées par l’abbé P. Le Goff (1869-1941) et le chanoine Mathurin Le Priellec (1869-1945)

Mélodie  populaire bretonne tirée du Barzhazh Breizh ( Ar Chouanted/ Les Chouans). 

 

Voici l’adaptation en KLT pour les doyennés de Cornouaille morbihanaise (Gourin et le Faouët, leor pedennoù ha kantigoù Kerné-Guéned, 1931) qui peut être reprise par les diocèses de Quimper et Léon et Saint- Brieuc et Tréguier (orthographe modernisée)

Paroles : R.P Jacques Larboulette, jésuite de Vannes originaire de Plouhinec (1806-1892) , corrigées par l’abbé P. Le Goff (1869-1941) et le chanoine Mathurin Le Priellec (1869-1945). 

Mélodie  populaire bretonne tirée du Barzhaz Breizh : ( Ar Chouanted/ Les Chouans)

 

 

Kan Iliz et Ar Gedour travaillent sans relâche à la promotion de nos cantiques bretons. Merci d’aider à ce travail en effectuant un petit don.

À propos du rédacteur Uisant ar Rouz

Très impliqué dans la culture bretonne et dans l'expression bretonne dans la liturgie, Uisant ar Rouz met à disposition d'Ar Gedour et du site Kan Iliz le résultat de ses recherches concernant les cantiques bretons, qu'ils soient anciens ou parfois des créations nouvelles toujours enracinées dans la Tradition.Il a récemment créé son entreprise Penn Kanour, proposant des interventions et animations en langue bretonne.

Articles du même auteur

Le cantique en montant à l’échafaud du Bienheureux Pierre-René Rogue

En ce dimanche 10 mai, Mgr Centène, évêque de Vannes a célébré la messe dans …

Adaptations bretonnes de l’hymne O filii et filiae (2ème partie)

  L’air d’origine remonte au XIIème siècle. Pour mémoire, voici la version d’origine latine avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *