Saints bretons à découvrir

25 a viz Mezheven : SANT SALAUN, MERZHER HA ROUE BREIZH (article bilingue)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Pennad e brezhonegArticle en français

Goude bezañ lazhet Erispoe e niz, Salaün a gemeras penn Breizh e 857. Emañ neuze Karl ar Moal o ren e Bro-c’hall. Astenn a ra Salaün Rouantelezh ar Vrezhoned betek harzoù ar C’hustentin, ar Vezven (Mayenne) hag ar Sart.

Diwar lein ar galloud-se, Salaün a ziviz lezel pep tra etre daouarn e vab, a oa yaouank c’hoazh, evit en em reiñ d’ar bedenn, er manati savet gantañ e Plelann Veur. Met ne voe ket lezet e peoc’h. E varoned a glaskas e lazhañ hag e rankas tec’hout, Tizhet e voe ganto e Plouziri, ha muntret en un doare kriz-meurbet el lec’h a zo bet anvet “Ar Merzher” (La Martyre) en abeg da se, nepell diouzh Landerne, D’ar 25 a viz Mezheven 874 e oa. Degaset e voe e gorf en-dro da b-Plelann da vezañ douaret eno. Da b-Pithiviers e voe degaset e relegoù e-pad aloubadegoù an Normaned. Distroet int da Vreizh evit ul lodenn anezho ; miret int e iliz-veur Gwened hag e iliz Ar Merzher. Penn ar Sant avat a zo chomet e Pithiviers.

Pedomp : Aotrou Doue, c’hwi hag hoc’h eus teurvezet lakaat Sant Salaün da skediñ gant e verzherinti, grit en ho madelezh, evel m’en deus kemeret skouer war Basion an Aotrou Krist, ma kerzhimp ivez war e roudoù en doare da dizhout gantañ al levenez peurbadel. Dre H.S.J.K. Amen.

Après le meurtre d’Erispoë par son neveu, Salaün gouverna la Bretagne dès 857. A l’époque, Charles Le Chauve était à la tête de la France. Salaün étendit le Royaume des Bretons jusqu’aux abords du Cotentin, de la Mayenne et de la Sarthe. 

Au sommet du pouvoir, Salaün décide de tout laisser entre les mains de son fils, encore jeune, pour s’adonner à la prière au sein du monastère Saint-Sauveur situé non loin de Plélan Le Grand, dont il avait contribué à l’édification. Mais il ne fut pas laissé en paix car des barons cherchèrent à l’assassiner jusque dans ce lieu saint. Il dut fuir, mais selon les historiens, il fut rattrapé à Ploudiry, et fut assassiné au lieu-dit  “Ar Merzher” (La Martyre), à quelques kilomètres de Landerneau, le 25 juin 874. Il fut inhumé à Plélan aux côtés de son épouse Wenbrit mais durant les invasions normandes, ses reliques furent emportées à Pithiviers.

Si le chef du saint est toujours à Pithiviers, quelques reliques ont par la suite rejoint l’église de La Martyre ou encore l’église St Salomon de Vannes, paroisse située à l’ouest de la ville mais supprimée en 1791. La relique qui s’y trouvait se trouve désormais dans un coffret de la cathédrale de Vannes. Distincte encore en 1637, elle est aujourd’hui séparée de son étiquette et mêlée aux anonymes.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

Le Bagad Brieg présente “Le Roi est mort”

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLe Bagad Brieg a présenté ce week-end sa …

ISTOR HIR AR GERIADURIOU BREZHONEG… e berr gomzoù

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minUr film a 13′, skrivet gant Ronan Hirrien, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *