Saints bretons à découvrir

Bali Breizh e Karnag/Bali Breizh à Carnac

Pennad e brezhonegArticle en français

Ar sizhun-mañ emañ skipailh Bali Breizh e Karnag. Goulwena ha Yannig Baron, ur stourmer eus ar vro, a flap e mesk ar peulvanoù. Ur gevredigezh a oa bet savet gantañ evit gwareziñ anezho just a-walc’h hag evit ma chomfe al lec’h meurvaenek-se digor d’an holl. Anavezet eo ivez evit bezañ bet graet harz-debriñ meur a wech evit klask gounid araokadennoù evit ar brezhoneg.

Yann-Herle ha Thelo a gont kaoz gant Claude Nadeau e iliz Karnag. Klevet e vo o seniñ daou don ograou, unan anezho gant Jorj Botuha. Displegañ a raio deomp petra eo ar sonerezh sakr eviti ha mont a raimp d’ober un droiad e istor ar sonerezh-mañ gant Yowan Denez.

Ha klozet e vo an abadenn er Bar Breton gant Mael Granig, a zispleg deomp penaos e sav videoioù war istor Breizh gant e vreur ha perak en deus bet c’hoant en ober ha postañ anezho war ar genrouedad. Yann-Herle a ginnigo deomp deskiñ traoù ouzhpenn diwar-benn Karnag dre ur c’hwiz fentus.

Cette semaine, l’équipe de Bali Breizh est à Carnac. Goulwena et Yannig Baron, un militant vivant là-bas, discutent au milieu des menhirs. Il avait fondé une association pour les défendre et pour que ce site mégalithique reste ouvert à tous. Yannig Baron est également connu pour les grèves de la faim qu’il a menées afin d’obtenir des avancées pour la langue bretonne.

Yann-Herle et Thelo partent à la rencontre de Claude Nadeau dans l’église de Carnac. On l’entendra jouer deux airs, à l’orgue. Pour l’un d’eux, elle sera accompagnée à la bombarde par Jorj Botuha. Elle nous expliquera ce qu’est la musique sacrée pour elle et nous plongerons dans l’histoire de ce style musical avec Yowan Denez.

On rejoindra Mael Granig, un youtubeur, au Bar Breton. Il nous expliquera comment et pourquoi lui et son frère ont décidé de réaliser des vidéos évoquant l’histoire de la Bretagne qu’ils partagent sur internet. Yann-Herle avec son quiz amusant et instructif, nous donnera quelques anecdotes liées à Carnac.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[SAINTE ANNE D’AURAY] Cet été, le Grand Pardon s’adapte aux contraintes sanitaires.

Retrouvez toutes les informations sur le Grand Pardon de Sainte Anne 2020 ci-dessous.⚠️ Grand Pardon sur inscription, dans la mesure des places disponibles. Toute personne non inscrite ne pourra pénétrer sur le sanctuaire.

[SAINT-THOIS] Le Pardon de Notre-Dame de la Roche aura bien lieu

Le pardon de Notre-Dame-de-la-Roche aura bien lieu en cet été 2020 : telle est la …

Un commentaire

  1. Notiñ a ran eo bet meneget dre deir gwech eo digresket-mik niver ar fideled o vont d’an Oferenn. Ret e oa dezho lakaat an holl da veizañ ne oant ket o reiñ brud vat d’ar relijion gatolik. Lavaret eo ivez ez eo digor iliz Karnag d’an holl dud, krederien ha dizoue. Iskis-tre eo evidon an abadenn-se a zo graet gant ur spered dizoue e gwirionez. Reiñ a ra da grediñ e c’hellfe ar sonerezh sakr brezhon kaout ur ster bennak hep ar feiz katolik, ha kement-se a zo ur pezh gaou. Ar pezh a zo gwir eo e oa ur bobl kristen el ledenez-mañ hag eus ar sonerezh-se ez omp dleourien dezhi, a-grenn. Eveljust ar sonerezh-se n’he deus ster don ebet evit tud digristen, ur ster diwar-c’horre nemetken : kozh-traoù brav da glevout hogen diamzeret diwar amoedaj ur relijion gwaskus… Sed ar pezh a zo mennet an abadenn-se da intent d’ar paour kaezh tud amoet a chom stag ouzh ar relijion gristen, a zo ar Wirionez hervez komzoù Hor Salver “Me eo an Hent, ar Wirionez hag ar Vuhez”. Gwir eo a hent all e c’hell an arz kas d’an Aotrou Doue, hogen seurt abadennoù a ra ar c’hontrol. Al laikouriezh-se a zo ur poeson marvus evit an ene.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *