Saints bretons à découvrir

Catholiques issus de l’anglicanisme : textes liturgiques

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Vous connaissez maintenant notre attachement à l’inculturation, que ce soit dans la liturgie mais aussi dans son extension globale dans la vie chrétienne. Alors que beaucoup usent d’une culture hors-sol dans les paroisses, rejetant les racines profondes des communautés ecclésiales locales (et même au-delà), de nouveaux signes d’une unité dans l’église catholique malgré les différences se font actuellement ressentir. Cela existait déjà (cf rites orientaux…) mais soulignons aujourd’hui que les premiers textes liturgiques approuvés pour les ordinariats personnels des catholiques venus de l’anglicanisme viennent d’être promulgués par le Saint-Siège. Il s’agit ici du rite de la célébration du mariage et du rite des funérailles, qui seront utilisés par les Ordinariat de Notre Dame de Walsingham (Grande-Bretagne), de la Chaire de Saint Pierre (Etats-Unis et Canada) et de Notre Dame de la Croix du Sud (Australie).

Les textes sont tirés du traditionnel « Book of Common Prayer » anglican et intègrent à la liturgie catholique des éléments du patrimoine liturgique anglican. La richesse de celui-ci n’est donc pas délaissé mais bien assimilé pour une dimension « culturo-pastorale ». 

Mgr Jeffrey N. Steenson, ordinaire pour l’Ordinariat de la Chaire de Saint Pierre a exprimé sa « gratitude » pour ces textes qui « apportent dans la forme liturgique catholique certains des textes les plus aimés et les plus mémorables du « Book of Common Prayer » : ces textes ont béni et réconforté des générations de chrétiens anglophones, et seront profondément appréciés dans les communautés de l’Ordinariat ». 

Et si, de notre point de vue, ces événements permettaient à chacun de se rendre compte de la richesse culturelle et spirituelle bretonne, de s’y ouvrir, et de viser une projection de ces racines pour une nouvelle évangélisation dans un monde qui a perdu ses repères, mais reste attaché à sa culture ? 

Eflamm Caouissin (source : http://www.zenit.org )

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Redécouvrez les cantiques bretons du doyenné de Gourin ce dimanche 29 janvier 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minIl existe parfois des initiatives qui restent si …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *