Saints bretons à découvrir
Accueil > Agenda / Deiziataer > “Chapelle chantante” à Nantes le 12 avril 2018

“Chapelle chantante” à Nantes le 12 avril 2018

Nous vous informons régulièrement des “Chapelles chantantes“, ces initiatives qui invitent les chrétiens à se rassembler dans les chapelles de Bretagne par l’organisation d’après-midi (ou veillées) de prière. Chaque personne peut mettre en place de tels événements en contactant le comité de chapelle et le recteur (curé) de la paroisse, puis inviter autant de monde que possible pour prier et chanter ensemble. Une occasion de faire vivre nos chapelles au-delà du pardon annuel.

Les Chapelles Chantantes n’ont d’autre objectif que de « revenir au Seigneur » , tout en faisant mémoire des êtres qui nous ont précédés et qui nous ont laissé un héritage si original que beaucoup de pays peuvent envier à la Bretagne. Notre sol s’est couvert de « maisons de prière », remarquables par leur diversité et leur profusion. Avant que la démence révolutionnaire ne viennent déposséder les peuples de France d’une grande part de leur patrimoine, des paroisses bretonnes comptaient jusqu’à dix, voire vingt chapelles ,édifiées entre le XIVè et le XVIII è siècles, pour le service des habitants des hameaux les plus isolés.

Aujourdhui, les Chapelles Chantantes répondent à un urgent besoin d’intercéder pour notre société « dévoyée et pervertie », qui prétend se passer de son Créateur, et s’enfonce en conséquence dans des comportements qu’il est superflu de décrire. Nos très petites assemblées de priants donneront beaucoup d’espérance, là où elles se tiendront. La preuve en est déjà faite dans le Morbihan, où elles ont démarré.

Cette initiative lancée sur le Diocèse de Vannes arrive désormais sur le Diocèse de Nantes puisqu’une première veillée est organisée à la chapelle de l’Immaculée, le 12 avril prochain (cf affiche). Les chants peuvent même être appris avant de vous rendre sur place !

Parlez-en autour de vous !!!

Beilhadegoù-pediñ e brezhoneg
er Chapel Maria krouet Dinamm

d’ar yaou 12 a viz Ebrel da 6 eur 30
d’ar sadorn 28 a viz Ebrel da 8 eur 30

straed Malherbe, Naoned (a-dreñv an Iliz Veur)

Laouen e vefemp da wellout ac’hanoc’h en hon touez.

Folennoù divyezheg war al lec’h.
Pedennoù da zeskiñ war feiz-ha-breizh.blogspot.fr

Kasit d’ho mignoned !

 

Comment faire ?

Pour commencer chez vous, la chose est simple :
1- Vous repérez dans votre entourage, une ou deux personnes qui prient régulièrement ; vous repérez aussi dans votre secteur une chapelle qui reste fermée.
2- Vous fixez une date qui vous convient, à vous trois ou quatre.
3- Vous allez prendre contact avec la personne qui détient la clef (Une Association, la Mairie, ou autre) et vous expliquez la démarche : nous viendrons chanter, tel jour à telle heure ; quiconque voudrait se joindre à nous sera le bienvenu.
4- Vous allez rencontrer le pasteur en charge du secteur dont dépend la chapelle choisie par vous ; vous lui exposez la démarche et lui proposez de faire paraïtre une petite annonce dans la feuille paroissiale (Note d’Ar Gedour : n’hésitez pas à en informer Ar Gedour qui relaiera votre initiative).
5- Au jour et à l’heure fixés par vous, ayant invité les personnes qui veulent s’associer à la prière, vous vous rendez sur les lieux, munis des livrets de chants du Tro-Breiz ou de tout autre carnet de cantiques, ainsi que d’un panier contenant crêpes et thermos de café.
6- Entrés dans la chapelle vous « vous mettez en présence de Dieu ». La prière est très simple : chapelet médité, ou lecture de l’Evangile du dimanche, litanies, Chemin de Croix, ou toute autre prière, du moment que c’est une prière qui monte du cœur et pas seulement des lèvres. Les chants, « en présence des anges et de tous les saints », dont les statues nous rappellent qu’ils furent, avant nous des « pauvres pécheurs » comme nous, qui ont accepté de se laisser conduire par l’Amour en persone, nous donneront la joie de partager la foi.

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Père Armel de La Monneraye : “mon âme est emplie d’un parfum d’éternité”

 En 2004, le Père Armel de La Monneraye, qui venait d’achever un Tro Breiz en …

[QUISTINIC] Pas de bénédiction des chevaux cette année, faute de bénévoles

Un pardon contraint de se mettre en stand-by cette année faute de bénévoles : le …

Un commentaire

  1. bravo aux organisateurs en pays nantais! Quand verra-t-on des “chapelles chantantes” dans le Léon ? Il doit bien rester quelques “priants” par là, non ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *