Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > DECES DE L’ECRIVAINE ANNAIG RENAULT

DECES DE L’ECRIVAINE ANNAIG RENAULT

annaig renault,culture,kuzul ar brezhonegL’écrivaine en langue bretonne Annaïg Renault est décédée cette nuit. Née d’un père originaire des Côtes-d’Armor et d’une mère brestoise, elle réside à Paris jusqu’en 1967 et fréquente l’association Ker Vreizh en participant au groupe de harpistes Telenn Bleimor.

Après avoir étudié à la section de celtique de l’Université de Haute-Bretagne (Rennes), elle publie des poèmes en revues et en anthologies et rédige de nombreux articles sur la littérature bretonne. Elle publie en 1995 le premier roman en breton écrit par une femme Dec’h e oa re bell dija. Elle est responsable culturelle et membre de l’Institut culturel de Bretagne.

Elle a soutenu en 2002, sous la direction de Yann Bêr Piriou, une thèse intitulée Le chemin d’humanité chez Maodez Glanndour (l’abbé Le Floc’h 1909-1986, un des poètes issus de la mouvance Gwalarn), dont elle a tiré un livre.

Elle est considérée comme néoclassique dans l’anthologie de la littérature bretonne au XXe siècle.

Le collier de l’hermine lui avait été remis en 2010. Joa d’e anaoñ !!!

Publications :

  • Barzhonegoù (poèmes, 1985)
  • Planedennoù (nouvelles, 1989)
  • Dec’h’zo re bell dija (roman, 1996) aux éditions Skrid Mouladurioù Hor Yezh
  • Prof Nedeleg Lommig (conte pour enfants, 1999) aux éditions An Here.
  • Carnet de voyage, Coop Breizh, Spézet, 2004

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Des idées-cadeaux pour un Noël breton / Profoù evit un Nedeleg breizhek

Ar Gedour vous propose une liste de cadeaux de Noëls à offrir où à vous …

[LORIENT] La chapelle St Christophe en 360°

 Nous vous avons déjà évoqué sur Ar Gedour cette chapelle du XVIème siècle dédiée …

Un commentaire

  1. Soñj mat m’eus anezhi. Annaig Renault ‘ oa eus Paris, eveldon, hag a oad ganin. Ni ‘ oa o teskiñ brezhoneg war-dro 1964/1965 e Kêrvreizh, rue Saint Placide e Montparnasse…

    … Da’r mare-se edo Yann Kerlann rener ha kelenner, gant Rafael Drean , an Aotrou Chalier, Goulven Pennaod, Ronan Jolais ha kalz tud all…

    Edo breudeur Caouissin hag an tiegezh Louarn o taremprediñ hor gevredigezh. Istitlet eo bet da c’houde « Ti Ar Brezhoneg » gant Mikael Coic, ar rener nevez … Evit gwir, ne oa ket klevet kalz ar galleg e Kêrvreizh !…

    Evidon, ar plac’h yaouank Annaig Renault am boa anavezet oa deut da vezañ, diwezhatoc’h, kalz muioc’h eget ur vaouez hag ur skrivagnerez.

    Un « Itron », elese ur vaouez deskoniet edo. Edo un « Itron » er ster a oa roet en hengoun hor sevenadur a-wezhall, da vare ar Stad Vrezhon brezhoneger er grennamzer.

    Da lavarout eo, he doa Annaig Renault en em stummet, ent-speredel, evit bezañ ar pezh a c’hell ober ivez ur « Marc’heg », un « Aotrou » eus ur paotr yaouank !

    Ar pezh a ra « Itronezed » ar vrientinelezh diwar maouezed evel Annaig Renault, zo ar galloud da vestroniañ o fersonelezh, o live fizikel ha predoniel.

    Gallout a reont, neuze, en em reiñ, a-hed o buhez, evit servijout un uhelvennad speredel, elese, evidomp : servijout an Emsav. Elese ar Stad Vrezhon.

    Setu penaos e c’heller kompren an dra-se pennañ, a gentañ pouez : Hor yezh eo a dreuzkas ar spered arbennik da vezañ enkorfet en hor Stad : Ar Spered Brezhon dre ar brezhon-eg.

    Ar spered-se n’hell ket diskenn ha bezañ kavet, komprenet, dre ar galleg ! Trugarez Itron Annaig Renault !
    Yann-Ber Tillenon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *