Saints bretons à découvrir
Accueil > Agenda / Deiziataer > Encore une semaine pour bien profiter du Festival Interceltique

Encore une semaine pour bien profiter du Festival Interceltique

Après un premier week-end festif et ensoleillé,  le FIL se poursuit avec de nombreux concerts !

Le Festival Interceltique de Lorient a accueilli, hier dimanche 4 août, quelques 75 000 personnes lors de la Grande Parade des Nations Celtes, le rendez-vous phare du Festival ! La retransmission du défilé sur France 3 national a encore atteint un excellent score avec 1 391 000 spectateurs et 15.9 % de parts d’audience !

Le plus grand rassemblement des cultures celtes n’a pas dit son dernier mot.  Les milliers de festivaliers attendus pourront encore assister à des dizaines de concerts, spectacles, animations en tous genres (projections de cinéma, expositions d’arts plastiques, ateliers de danses ou bien encore de musique, rencontres littéraires…).

COUP D’OEIL SUR LES RENDEZ-VOUS PHARES EN CE DEBUT DE SEMAINE

Goran Bregović – Mardi 6 août à 22h – Espace Marine

« Trois lettres de Sarajevo »

Goran Bregović, éternel complice d’Émir Kusturica, s’est tourné vers la musique pour raconter sa ville de Sarajevo, carrefour des civilisations, avant son explosion tragique. Ces Trois Lettres de Sarajevo sont une ode à la paix et à l’entente entre les peuples, portées par le souffle de Goran Bregović et de son incroyable orchestre des mariages et enterrements (composé de cuivres, de cordes et de chanteuses). Accompagnés de l’Orchestre Symphonique de Bretagne, dirigé par le chef d’orchestre Aurélien Azan Zielinski, les musiciens exprimeront leur métaphore du vivre ensemble et de l’espoir sur la scène de l’Espace Marine. Commande du Festival de Musique de Saint Denis.

Milladoiro (Galice) – Mardi 7 août, à 21h
Théâtre de Lorient

Milladoiro est une formation musicale de musique folklorique celtique originaire de Galice née à la fin des années 1970 de l’union de la formation traditionnelle Faíscas do Xiabre avec les musiciens Antón Seoane et Rodrigo Romaní. Milladoiro est considéré comme l’un des groupes de musique celtique les plus appréciés sur le plan international, après avoir collaboré en direct avec The Chieftains à de nombreuses occasions.
Dans leurs compositions, on peut apprécier des mélodies  typiques des chants de Galice, avec des instruments tels que la harpe celtique, la cornemuse galicienne et irlandaise, le bodhran, le tambourin ou la vielle, ainsi que la flûte, la clarinette, le violon, le tin whistle ou le bouzouki. En septembre 1979, le premier album de Milladoiro, A Galicia de Maeloc, est publié. À ce jour, le groupe a enregistré 23 albums et 7 bandes sonores, ce qui équivaut au chiffre impressionnant d’un album par an.

1ère partie : Martin Hayes Quartet, Irlande

Carlos Núñez –  Jeudi 8 août, à 22h
Espace Marine

Comment célébrer l’année de la Galice sans le plus breton des galiciens : Carlos Núñez ? Le galicien revient au FIL avec un concert unique, spécialement conçu pour célébrer la connexion entre les pays celtiques et la péninsule ibérique.
Son charisme, son énergie, son esprit pionnier l’ont rendu très populaire, lui qui repousse sans cesse les limites de ses instruments : la cornemuse galicienne – la gaïta – et les flûtes. Les résultats des dernières recherches scientifiques des grands archéologues, linguistes et musicologues ont constitué pour Carlos la source d’inspiration pour cette nouvelle création. Il a ainsi formé un nouveau groupe, avec de jeunes musiciens, véritables révélations en Espagne. Lors de ce concert, non seulement Carlos vous fera découvrir des musiques des celtes ibériques, mais il vous emmènera également en voyage à travers mille ans de musiques celtiques.

« Nerzh » : 70 ans du Bagad Kemper avec Red Cardell

Vendredi 9 août à 22h – Espace Marine

Après leur passage sulfureux au FIL en 2014, le bagad Kemper et Red Cardell reviennent avec un nouveau projet, Nerzh, pour célébrer les 70 ans du bagad, le plus titré de Bretagne.

Près de 50 musiciens seront sur scène pour un grand spectacle d’une énergie visuelle et sonore à couper le souffle. Depuis 2011 et leur première rencontre, les deux formations ont su tisser une belle complicité humaine et musicale. Elle se traduit aujourd’hui par une envie d’aller plus loin encore dans la fusion de deux univers nés de ce grand voyage au cœur des musiques traditionnelles. Trouver un nom, traduire en un mot les sens d’une belle rencontre : NERZH, la force, la puissance, l’énergie, comme une évidence : celle de réunir les territoires de musique, d’abolir les frontières de styles, de s’enrichir de la nature et de la connaissance de l’autre, comme une étrange parabole à un monde de l’individu que la quotidienneté a sans cesse réinventé.

1ère partie : Claymore (Australie)

Les Nuits Interceltiques : encore les Mardi 6, Mercredi 7 et Jeudi 8 à 22h
Stade du Moustoir

Les Nuits Interceltiques sont devenues la carte de visite du festival. Ce spectacle exceptionnel pour toute la famille associe musique, danse et chant avec plus de 500 artistes de toutes les nations celtes, qui feront vibrer le public au son des cornemuses, des bombardes, des trompettes…
Des jeux de lumières époustouflants et des projections vidéos sur écrans géants, mêlés à des séquences numériques, transportent le Stade du Moustoir au cœur de la magie du monde celte.

Un feu d’artifice clôturera cette soirée féérique !

Plus d’informations sur www.festival-interceltique.bzh

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

600 bougies pour les 600 ans de la Maîtrise de la Cathédrale de Saint-Brieuc

La Maîtrise de la Cathédrale de Saint-Brieuc va fêter ses 600 ans en 2020. Pour fêter …

“Noël en chœurs, Noël Breton” par Breizh Fides

Noël en Bretagne est plein de magie entre les chants, les traditions de la Bretagne. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *