Saints bretons à découvrir

FETE DE SAINT JOSEPH, artisan

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

Aujourd’hui n’est avant tout ni la fête du travail, ni la fête des syndicats, ni tout autre événement. saint Joseph artisan et Pie XII Nous fêtons aujourd’hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel. Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l’oeuvre créatrice et rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie des hommes l’Enfant que Dieu lui avait confié.

Pie XII a institué en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée le 1er mai de chaque année, en disant que, « accueilli de la sorte par les travailleurs chrétiens et recevant pour ainsi dire la consécration chrétienne, le 1er mai, bien loin de réveiller les discordes, la haine et la violence, est et sera une invitation périodique adressée à la société moderne pour achever ce qui manque encore à la paix sociale. Fête donc, c’est-à-dire jour de jubilation pour le triomphe concret et progressif des idéaux chrétiens de la grande famille du travail ». Plus que jamais, cela prend son actualité aujourd’hui.

Le 18 mars 2009, à Yaoundé, le pape Benoit XVI avait consacré son homélie à son saint patron. Il concluait, en s’adressant à toutes les composantes du peuple de Dieu, qu’en Joseph, il n’y a pas de « séparation entre la foi et l’action »: « Notre méditation sur le parcours humain et spirituel de saint Joseph, nous invite à prendre la mesure de toute la richesse de sa vocation et du modèle qu’il demeure pour tous ceux et toutes celles qui ont voulu vouer leur existence au Christ, dans le sacerdoce comme dans la vie consacrée ou dans divers engagements du laïcat. Joseph a en effet vécu dans le rayonnement du mystère de l’Incarnation. Non seulement dans une proximité physique, mais aussi dans l’attention du cœur. Joseph nous livre le secret d’une humanité qui vit en présence du mystère, ouverte à lui à travers les détails les plus concrets de l’existence. Chez lui, il n’y a pas de séparation entre la foi et l’action. Sa foi oriente de façon décisive ses actions. Paradoxalement, c’est en agissant, en prenant donc ses responsabilités, qu’il s’efface le mieux pour laisser à Dieu la liberté de réaliser son œuvre, sans y faire obstacle. Joseph est un « homme juste » (Mt 1, 19) parce que son existence est ajustée à la Parole de Dieu ».

Voici un Prière à Saint Joseph pour trouver du travail, proposée par le Père Yannick Bonnet

Glorieux Saint-Joseph

Ta mission de gardien du Rédempteur
et de protecteur de la Vierge Marie
a fait de toi le responsable de la Sainte Famille
et l’intendant de sa vie économique.
Par trois fois,
ton obéissance à la volonté divine
t’a obligé à changer rapidement de lieu d’habitation
et donc à perdre contact avec la population
qui te fournissait du travail.

Par trois fois,
à Bethléem, en Egypte et lors de ton retour en Galilée,
tu as été contraint de rechercher de nouveaux chantiers
pour ton artisanat de menuisier charpentier.

Saint-Joseph,
Tu as toujours gardé confiance en la Providence
et demandé son aide.

Aujourd’hui je suis moi-même en recherche de travail,
salarié ou indépendant,
et je fais appel à toi, puissant intercesseur,
pour que tu sois mon avocat auprès de ton Fils,
avec le concours de ton épouse,
pour m’aider à retrouver les moyens de vivre par mon labeur.

Apprends moi à être actif dans mes recherches,
ouvert aux opportunités,
clair dans mes relations,
mesuré dans mes demandes
et résolu à remplir toutes mes obligations.

Saint-Joseph de Bon Espoir,
prie pour moi,
protège moi, guide moi
et garde moi dans l’espérance.
Amen

 

Autre prière composée et indulgenciée par Pie XII

O glorieux Patriarche saint Joseph, humble et juste artisan de Nazareth, qui avez donné à tous les chrétiens, mais spécialement à nous, l’exemple d’une vie parfaite dans le travail constant et dans l’admirable union à Marie et à Jésus, assistez-nous dans notre tâche quotidienne, afin que, nous aussi, artisans catholiques, nous puissions trouver en elle le moyen efficace de glorifier le Seigneur, de nous sanctifier et d’être utiles à la société dans laquelle nous vivons, idéals suprêmes de toutes nos actions.

 

Obtenez-nous du Seigneur, ô notre très aimé protecteur, humilité et simplicité de cœur, goût du travail et bienveillance envers ceux qui sont nos compagnons de labeur, conformité aux divines volontés dans les peines inévitables de cette vie et joie dans leur support, conscience de notre mission sociale particulière, et sentiment de notre responsabilité, esprit de discipline et de prière, docilité et respect à l’égard de nos supérieurs, fraternité envers les égaux, charité et indulgence pour nos subordonnés. Soyez avec nous dans nos moments de prospérité, quand tout nous invite à goûter honnêtement les fruits de nos fatigues ; mais soutenez-nous dans les heures de tristesse, alors que le ciel semble se fermer pour nous et que les instruments du travail eux-mêmes paraissent se rebeller dans nos mains.

 

Faites que, à votre exemple, nous tenions les yeux fixés sur notre Mère Marie, votre très douce épouse, qui, dans un coin de votre modeste atelier, filait silencieusement, laissant errer sur ses lèvres le plus gracieux sourire ; faites aussi que nous n’éloignions pas notre regard de Jésus, qui peinait à votre établi de menuisier, afin que nous puissions ainsi mener sur terre une vie pacifique et sainte, prélude de celle éternellement heureuse qui nous attend dans le ciel, durant les siècles des siècles.

 

Ainsi soit-il.

 

Indulgence de trois années, en faveur des artisans qui, avec contrition et dévotion, réciteront la prière.

(Documentation Catholique, 13 avril 1958.)

 

 

Sources principales : Nominis, Zenit

Rediffusion d’un article du 1/05/2012

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Aet eo Alfons Samson d’an Anaon

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minResevet hon eus ar gerig-mañ fenoz, gant Jorj …

Chapel sant leonard, an oferenn e brezhoneg.

[Plañvour] Oferenn e brezhoneg d’ar Gwener 21/01/2022

An oferenn viziek e brezhoneg 'ba Blañvour a vo lidet d'ar Gwener 21 a viz Gweñver, e chapel Sant-Leonard, da 6e d'an noz.

3 Commentaires

  1. Bonjour Thierry,
    Cela est peut-être mal exprimé dans cette rediffusion d’un article de 2012 mais il s’agissait non pas d’attaquer ce que vous dites mais de rappeler que le 1er mai est bien autre chose que ce qu’il est devenu. En se mettant sous la protection de St Joseph artisan, le travail prend alors une autre dimension qu’un défilé revendicateur ou politique ne peut ressortir que difficilement. Solidaires et concernés, oui on peut l’être mais a condition (et c’est notre propos) de remettre la priorité à l’exemple de St Joseph, de Jésus et de Marie. Sans cela, considérant que l’homme se suffit a lui-même, il sera bien difficile d’avancer.
    Vous avez bien dû lire la suite de notre billet qui développe cela au-delà des premières lignes d’accroche.

  2. Pourquoi attaquer la fête du travail du 1er mai, les syndicats,…? je ne comprends pas cet état d’esprit, pour ar gedour. On peut être chrétien (et pas plus mauvais qu’un autre) et se sentir concerné, solidaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *