Saints bretons à découvrir

Jean-Paul Corbineau, l’un des Tri Yann, est décédé (MàJ du 19/12/2022)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

MISE A JOUR DU 19/12/2022 : La cérémonie religieuse sera célébrée vendredi 23 décembre 2022, à 14 heures, en l’église de Sainte-Thérèse de Nantes.
Un dernier hommage lui sera rendu lundi 26 décembre 2022, à 14h15, au cimetière Miséricorde à Nantes. Précisons qu’une des soeurs de Jean-Paul a indiqué que cet hommage au cimetière se ferait dans l’intimité familiale.

« Je m’en vas, mes soeurs, mes frères, je m’en vas. A regret de vous, mais je m’en vas ! » semble nous chanter Jean-Paul Corbineau d’un dernier chant, en faisant signe d’un simple geste de main. C’est fini et je rejoins les rives du Loch Lomond, nous glisse-t-il dans une ombre fugace s’échappant entre les rochers jaunes-safran, laissant orphelines plusieurs générations qui ont connu les Tri Yann, les ont chantés et accompagnés. Les trois Jean de Nantes ne sont ce soir plus que deux, car l’homme aux cheveux d’argent a tiré sa révérence, emporté par la maladie à l’âge de 74 ans. Et c’est l’ensemble du groupe qui est en deuil, comme leurs fans pour qui le soleil est bien noir.

Le trio a débuté en décembre 1970 près de Carnac (Morbihan), devant quelques amis. Jean-Paul Corbineau était alors acheteur pour un supermarché à Nantes, tandis que Jean Chocun était assistant administratif à la Compagnie générale transatlantique et Jean-Louis Jossic professeur d’histoire et de géographie. Ecumant les scènes en Bretagne mais aussi au-delà, faisant rayonner la Bretagne à l’étranger par leur musique signée, les Tri Yann an Naoned auront marqué l’histoire de la musique bretonne d’une empreinte indélébile.

Le 11 septembre 2021, Tri Yann faisait ses adieux au public à Nantes, après un « Kenavo Tour » d’anthologie, marquant ainsi la fin de plus de 1 700 concerts proposés en un peu plus d’un demi-siècle de scène. C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons donc la disparition de Jean-Paul ce vendredi 16 décembre 2022. Comme ses compères, de sa douce voix, il aura su apprendre aux gens à rêver, depuis la ville qu’il a tant aimée. Certainement peut-on reprendre en ces instants les paroles de Kimiad Eur Paour Kaez Den Oblijet Da Guitad E Vro, cette chanson écrite par Gilles Servat pour l’album Le Vaisseau de Pierre. 

Kemer a ran un dornadig douar

A-raok partial war vor hep distro

En tu all d’ar mor ra gavin douar

Ken flour em daouarn ha douar ma bro

Selaou a ran kan laouen an evned

A-raok partial war vor hep distro

En tu all d’ar mor ra gavin evned

A gan ken lirzhin hag evned ma bro

Sellout a ran ouzh raden ar roziou

A-raok partial war vor hep distro

En tu all d’ar mor ra gavin roziou

Ken glas ken tener ha roziou ma bro

Debrin a ran ur meudad gwinizh-du

A-raok partial war vor hep distro

En tu all d’ar mor ra gavin ed-du

C’hwez vad warnañ’vel gwinizh-du ma bro

Je prends une petite poignée de terre

Avant de partir sur la mer sans retour

De l’autre coté de la mer puissé-je trouver de la terre

Aussi douce dans les deux mains que la terre de mon pays

J’écoute le chant joyeux des oiseaux avant de partir…

Avant de partir sur la mer sans retour

De l’autre côté de la mer puissé-je trouver des oiseaux

Qui chantent aussi joyeux que les oiseaux de mon pays

Je regarde la fougère des collines avant de partir…

Avant de partir sur la mer sans retour

De l’autre côté de la mer puissé-je trouver des collines

Aussi vertes aussi tendres que les collines de mon pays

Je mange une pincée de blé noir avant de partir…

Avant de partir sur la mer sans retour

De l’autre coté de la mer puissé-je trouver du sarrazin

Plein de bonne odeur comme le blé noir de mon pays

Kenavo deoc’h, Jean-Paul !

A l’heure où nous écrivons cet article, nous ne savons pas encore où et quand auront lieu les obsèques. Nous vous tiendrons informés ici-même.

 

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

crepes chandeleur

CHANDELEUR : de la fête druidique d’Imbolc à la Présentation de Jésus au Temple

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minEn ce 2 février, nous fêtons la Présentation …

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

3 Commentaires

  1. Condoléances et sympathie à la famille de Jean Paul Corbineau . Courage et amitiés à ses confrères et amis du groupe Tri Yann . De Stivell à Glenmor en passant par Servat, Sonerien du, Andrea ar Gouilh, Nolwenn Le BUHE, Marthe Vassalo, des frères Morvan à Denez Prigent, Carré Manchot, Storvan, Soldat Louis, Nolwenn Leroy, Gwennig, .. ils ont redonné à notre peuple la fierté d’être bretons et leurs anciennes origines . Bevet Breizh .

  2. Bonjour,

    Merci pour votre hommage mais Jean-Paul Corbineau n’est pas décédé en novembre mais en décembre.

    La cérémonie religieuse a lieu ce jour à Nantes et l’hommage au cimetière, dans l’intimité des proches, lundi prochain.

    Jean-Paul sera incinéré demain.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *