Saints bretons à découvrir

[LANESTER] Un chèque en breton refusé

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

70photo.gifNous vous avions évoqué en fin d’année dernière l’aventure de l’un de nos lecteurs dont le chèque en breton avait été refusé par la préfecture du Morbihan, qui par la suite est revenue sur sa décision après un entretien avec l’un de nos collaborateurs. Cette fois, c’est au tour d’une habitante de Lanester, dont le chèque en breton a été refusé par son fournisseur d’énergie. Il s’agit de Luce Loyant, 89 ans, très connue dans le milieu bretonnant et particulièrement lorientais. Pour GDF-Suez, le montant en lettre est invalide. Et pour cause… il est en breton, comme le chèque légalement édité par la banque de Luce. Mais c’est sans connaître cette dernière qui, soutenue par deux associations (Aïta et Emglev Bro an Oriant), va donc faire revoir sa copie à une société qui ne connaît pas la loi.  

Nous rappelons donc encore une fois sur AR GEDOUR un lien qui vous intéressera, que vous receviez des chèques en breton ou que vous en émettiez (information proposée par l’Office public de la langue bretonne) : LES CHEQUES EN BRETON ET LA LOI

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[STIVAL] Pardon de St Mériadec ce 9 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 7 juin, on fête dans le diocèse …

Le Tro Breiz consacré au sacré coeur

Gouel Kalon Sakr Jezuz / Solennité du Coeur Sacré de Jésus…

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min Kalon sakret Jezuz, intanet me halon ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *