Saints bretons à découvrir

Le Championnat des Sonneurs 2023, c’est ce week-end !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

Le Championnat de Bretagne des sonneurs revient à Gourin du 1er au 3 septembre 2023 à Gourin, avec une édition riche dans sa programmation. En plus des concours de sonneurs et de danseurs, vous retrouverez des expositions, salon des facteurs d’anches et de lutherie, dédicaces, etc…

La totalité du programme se trouve sur le site du championnat des sonneurs, via ce lien.

Vendredi 1er septembre

Le week-end débute avec un concert à l’église à 20h30, par l’ensemble de bombardes Ortolan, suivi d’un concert du Trio Hervieux/Mahe/Hervieux : bombarde, orgue, binioù et chant.

Créé il y a environ dix ans, l’ensemble Ortolan s’est très vite distingué dans les concours réservés à ce genre de formation et s’est alors orienté vers les concerts en église, qui offrent des qualités acoustiques exceptionnelles. L’ensemble se produit aussi avec d’autres instrumentistes invités: Frank Le Bloas (Bouzouki), Christian Lemaitre (violon), Iwan Calvez et des danseurs dont Alan Pierre.

La fanfare « La Folyre » s’est également jointe au groupe le temps d’un concert. Ainsi l’ensemble peut offrir un concert attractif et varié durant lequel sont explorées la musique traditionnelle bretonne mais aussi d’autres musiques traditionnelles ainsi que de nombreuses compositions récentes spécialement écrites pour Ortolan.

Ce travail s’est concrétisé dans un CD en 1998. L’ensemble travaille à présent sur d’autres répertoires.   Ortolan a joué au festival de Lorient, de Quimper, de Gannat, au printemps de Chateauneuf etc …  Les compositions s’inspirent très souvent de lieux ou de gens rencontrés comme Melgaço au Portugal, Benta Zahar au pays basque ou l’embouchure de la Laita dans la région de Lorient.  Ortolan symbolise ce qu’est la musique bretonne aujourd’hui : Une musique en perpétuelle recherche qui puise ses forces dans les profondes racines de la tradition.

« Le Sauveur des Âmes / Salver an eneanoù » : Ce que nous raconte le trio Hervieux-Mahé nous vient de la mémoire collective du terroir du Morbihan, traditionnellement nommé pays Vannetais (gallo et bretonnant). C’est l’histoire du Bien et du Mal, celle des complaintes de jeunesse comme de vieil âge, de plaisir et de regret, d’anges et du diable. Un répertoire qui nous enseigne les conduites à éviter pour ne pas être pendus au petit matin !

Une morale de la tradition populaire bretonne transmise par le chant, la bombarde et le biniou, accompagnés de l’orgue. La rencontre d’instruments pour la fête et pour la liturgie autour d’un organe universel : la voix.

Samedi 2 septembre

Stages de danse et concours, la journée promet d’être riche, qui se terminera par un fest-noz avec les groupes mythiques Stovan et Skeduz. Mais l’après-midi, vous pourrez aussi profiter du Concert du Bagad Jeunes de Sonerion. Projet porté par Sonerion depuis 2021, le Bagad jeunes est reconduit pour la troisième année consécutive. Composé d’une quarantaine de jeunes sonneurs, âgés de onze à vingt-deux ans, le bagad favorise l’apprentissage sous forme de pratique collective et l’ouverture vers d’autres univers. Issus de vingt-cinq bagadoù adhérents à la fédération des sonneurs, les membres du bagad se sont retrouvés une dizaine de fois dans l’année pour monter ce projet, dont l’objectif premier est de croiser et d’enrichir les parcours des musiciens en devenir. Encadré par Hervé Le Floch et Pierre Thebault en cornemuse, Jean-Louis Henaff et Eric Baumin en bombarde ainsi que Gurvan Sicard et Ronan Le Guellec en percussion, le bagad jeune est aussi un lieu d’expression, offrant aux adolescents des opportunités qu’ils n’ont pas toujours dans leur bagad d’origine, les postes à responsabilité étant souvent réservés au plus expérimentés. Les volontaires peuvent ainsi s’engager dans les recherches d’air, l’écriture ou l’arrangement des suites, guidés par les encadrants Sonerion.

Le dimanche 3 septembre

Outre les finales, vous aurez aussi la joie d’avoir un spectacle bilingue familial de Roland Conq et Morwenn Lenormand. A travers ce spectacle, le chant de Morwenn Le Normand et la guitare de Roland Conq partageront avec les enfants le quotidien de « Job an Tog », le coq de la basse- cour. Comme dans toutes les basse-cours, une journée est rythmée par les évènements, dont le premier est le réveil quelque peu bruyant de notre coq. D’autres moments importants de la journée nous mèneront finalement au coucher, tout comme chaque enfant à chaque journée.

Enfin, un fest-deiz puis un fest-noz clôtureront cette édition 2023, moment qui verra le couple Baron-Anneix fêter avec bonheur et joie ses noces d’or à GOURIN.

Cela fait cinquante ans que l’on rencontre le duo BARON-ANNEIX, en couple traditionnel Biniou-Bombarde. Dès 1975, ils sont sacrés, pour la première fois, Champions de Bretagne des sonneurs par couple à Gourin et contribuent au renouveau des festoù-noz (fêtes de nuit) et bals bretons. Ils participent à l’aventure de l’Ensemble Gwenva et du groupe La Godinette ainsi qu’à des créations musicales comme Mémoires Imaginaires, Sainte-Folie Gallèse, Les Chemins de l’Atlantique ou le Canal de Nantes à Brest.

Outre en Bretagne et en France, leur musique a résonné régulièrement aux quatre coins du globe et leur a conféré une image d’ambassadeurs de la musique bretonne.

(Inde, Canada, Etats-Unis, Maroc, République Tchèque, Roumanie, Pologne, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Autriche, Belgique, Irlande, Ecosse, Pays de Galles, Cornouailles, Angleterre, Russie (Sibérie), Côte d’Ivoire…)

Dépositaires précieux de la culture bretonne, ils n’ont pas hésité à transmettre leur savoir lors de concerts, stages, animations pédagogiques et autres. La réalisation d’une discographie importante régulièrement saluée par la critique (ƒƒƒƒ Télérama, lauréats du prix « Produit en Bretagne) ponctue un parcours musical exemplaire. Depuis toujours, ils n’ont cessé d’explorer les multiples possibilités d’intervention de leurs instruments dans les formes artistiques les plus diverses, affirmant ainsi l’universalité de la musique traditionnelle bretonne.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Les Kanerion Pleuigner à la cathédrale le 26 mai 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minConcert à la Cathédrale Saint-Corentin de Quimper, le …

Un appel au don pour restaurer Sainte Anne-la-Palud

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Le passant ou le promeneur l’aura remarqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *