Saints bretons à découvrir

Les protestants aussi chantent en breton !

Le saviez-vous ? 

Nous trouvons de nombreux recueils de cantiques bretons catholiques. Ce qu’on connaît moins, ce sont les cantiques que les protestants proposaient aussi en breton. Avant tout, soulignons ici que le protestantisme, présent notamment dans la noblesse bretonne au XVIème siècle mais déclinant après la révocation de l’Edit de Nantes, renaîtra en Bretagne au XIXème siècle. En Bretagne, ce sont les Gallois qui seront vecteurs de cette nouvelle évangélisation protestante, et en particulier avec le pasteur Jenkins qui débarquera en 1834 et apprendra le breton. Ainsi, avec l’écrivain Guillaume Le Coat, il a traduit la Bible en breton et fondé la Mission bretonne de Tremel. Certaines contrées se rappellent encore des colporteurs évangéliques. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article les missions galloises en Bretagne

 

Les protestants évangéliques ont participé au développement de la langue bretonne, grâce à cette traduction de la Bible en breton et la composition de cantiques bretons pour le culte, diffusés par des colporteurs, financés par des associations évangéliques. Ces cantiques basés sur des mélodies galloises ou des airs traditionnels bretons rencontrent un grand succès auprès des populations locales. Des recueils ont donc été publiés. et notamment le recueil Kanouennoù kristen avec les harmonisations des cantiques. 

Un lecteur nous a fait découvrir est celui-ci : Kanouennoù kristen evit servich ilizoù Breiz Izel. Il doit en exister d’autres, et nous remercions nos lecteurs protestants de l’éclairage et de la documentation qu’ils pourraient apporter à ce sujet.  

Il est intéressant de souligner ici que le Bro Gozh ma zadoù, hymne national breton composé par Taldir Jaffrenou sur l’air gallois Hen Wlad fy Nadhaù, est le fruit de ces missions galloises. En effet, le pasteur Jenkins avait mis des paroles en breton sur ce chant du Pays de Galles sous le titre Doue ha va Bro, chant qui inspira Taldir pour le Bro Gozh

Reste maintenant à savoir si les églises protestantes bretonnes chantent toujours en breton… 

IMG_2039.JPG

Cliquez sur l’image pour l’agrandir / Klikañ war an tresadenn evit brasaat anezhañ.

IMG_2054.JPG

 

Trugarez au Pasteur Keller (Centre missionnaire de Carhaix) pour le recueil dont vous pouvez découvrir quatre pages ci-dessus. 

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[REDON] Faisons renaître Saint Sauveur, joyau de l’architecture bretonne

L’association “Les amis de l’abbatiale” de Redon a été créée par des passionnés du patrimoine …

Ar Gedour édite un recueil de 30 Noëls bretons : réservez votre ouvrage dès aujourd’hui !

Un recueil de chants de Noëls bretons (des pays bretons et gallo) avec partitions, paroles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *