Saints bretons à découvrir

Millénaire de l’abbatiale de St-Méen-le-Grand du 21 au 23 juin 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

L’Abbaye de Saint-Méen est une des plus ancienne d’Ille-et-Vilaine. Elle est classée au Patrimoine Historique. L’abbaye et la commune doivent leur nom à saint Mewen, ou Méen, moine qui débarqua en Armorique au VIe siècle, avec son oncle Samson (saint Samson) et qui construisit un monastère à Gaël. Saint Méen y sera enterré en 617. En 1024, des moines dirigés par Hingueton (abbé de Saint-Jacut) décident de fonder un nouveau monastère dédié à saint Méen. C’est cet anniversaire que paroisse et commune fêtent le week-end du 21 au 23 juin 2024, car la Saint Méen est célébrée traditionnellement le 21 juin. Détruite et rebâtie plusieurs fois, l’abbaye porte les traces de sa longue histoire.

Programme :

Vendredi 21 juin : fête Liturgique de saint Méen

Samedi 22 juin

  • 9h-10h : Visite guidée de l’abbatiale
  • 10h-11h : Visite spéciale enfants et familles avec un parcours ludique
  • 11h-12h : Visite guidée de l’abbatiale
  • 15h-17h30 : Rencontre échange avec le Père Roger Blot, responsable du patrimoine religieux pour le diocèse de Rennes, et Jean-Michel Grimaud, Père Abbé de Landévennec, abbaye bénédictine du Finistère. Sur l’histoire de l’abbaye et la vie monastique, hier et aujourd’hui.
  • 20h30-22h : Veillée chant à l’abbatiale avec Brigitte et Jean Paul ARTAUD. Entrée libre.

Dimanche 23 juin

  • 9h : Marche vers l’abbatiale au départ de la Chapelle  Saint-Méen
  • 10h15 :  Célébration Eucharistique présidée par Mgr d’Ornellas, animée par la chorale des Chœurs de Brocéliande, précédé d’une courte présentation de l’histoire de l’abbatiale
  • 12h :  Dévoilement et bénédiction d’un plaque commémorative
  • 12h30 : Verre de l’amitié offert, puis pique-nique sur le parvis de l’abbatiale

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

17/06 : SANT HERVE, abad

Hervé († vers 568), est un saint breton, confesseur, ermite et abbé, dénommé aussi en breton Houarneau, Hoarvian...

Herriwenn, le groupe qui monte

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a de ces groupes qui sont …

2 Commentaires

  1. Saint Méen étais gallois, non pas anglais !

  2. Jean-Luc Laquittant

    Petite erreur Historique, Saint Méen n’était pas un moine Anglais. Mais un breton chassé chassé par les Angles et les Saxons, sanctifié par la ferveur et l’ignorance populaire de ce temps. Sans l’aval de Rome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *